Jumelage Ganshoren Rusatira
Het maandblad Jumelage nr 11-12 van zijn 30ste jaar

November-December 2015

donderdag 3 december 2015 door Webcomité

„sorry, dit artikel is niet helemaal vertaald; Hieronder gaat soms het originele in het Frans.”

 EDITORIAL: Verder kijken!

Hoe moet een Noord-Zuidjumelage op de laatste evenementen reageren, slachtpartij in Frankrijk en terreur in België? Moeten we afstaan voor de terugtrekking in zichzelf, voor de wraak op allen na de daad van enkelen? Moeten we de woorden ’multicultureel’ en ’Noord-Zuidsolidariteit’ verbannen, behalve m.b.t. zuiderse eilanden?

Op deze vraag hebben wij al in 1994 na de genocide een antwoord gegeven, en - in andere omstandigheden - in 1985 door verder te gaan met ons 11.11.11-verkoop aan de ingangen van de Delhaize na de Brabantse moordenaars.

Verder kijken is noodzakelijk, in de tijd zoals in het mensdom.

Verder kijken, zoals deze onderwijzer van Rusatira in 1998. Hij toonde ons de gleuf in zijn schedel, en zei ’in mijn klas zijn er kinderen wier ouders weten wie mij zo wilden slachten. In mijn klas zijn er ook kinderen wier ouders meededen om mij zo te willen slachten. Maar ik ontvang ze allemaal in mijn klas, omdat dat de beste wijze is om vrede in mijn land te verzekeren.’

Verder kijken, zoals de Verenigde Naties, die éénstemmig, alle culturen samen, de Franse resolutie tegen het terrorisme goedgekeurd hebben, zoals ze ook de nieuwe Duurzame Ontwikkelingsdoelstellingen voor onze wereld in 2030 goedgekeurd hadden [zie de beschrijving]..

Verder kijken, zoals met de studiebeurzen voor de jongeren van Rusatira, die de toekomst van Rwanda en Afrika zijn [zie hun brieven].

En verder kijken met 11.11.11 Actie, op dit jaar gemobiliseerd voor de verbetering van de sociale bescherming in het Zuiden. Aan alle medewerkers, onze dank! Wij wachten op jullie in de Artisanale Kerstmarkt in La Villa op 12 en 13 december!

 Rapport de la réunion du 27 octobre:

Des petits pas réalisés à Rusatira-Kinazi, et d’autres réalisés à Ganshoren

Présents :Josiane ROMPTEAU, Agnès STIERNET, Arlette et Gilles LABEEUW.

Excusés :Henri CANART, Monique LEBOUTTE et Karima SOUÏSS

1 Nouvelles de Rusatira : étudiants parrainés, bourses d’études remboursables, «Chez les Marraines»

  • Reçu e-mail d’un ancien étudiant parrainé, il a réussi sa 1ère année d’université en 2015, il nous demande une aide pour continuer ses études, notre comité le conseille de s’adresser au comité de jumelage de Rusatira pour obtenir une bourse d’études remboursable et notre comité prévient aussi François.
  • Etudiants boursiers : en 2014-2015, 3 nouveaux étudiants de 1ère année universitaire ont reçu une bourse d’études remboursable (en plus de 3 anciens qui terminent leurs études). Ils sont tous 3 en faculté «éducation» et ont réussi la 1ère année ; ils nous ont envoyé leurs résultats et des nouvelles [à voir ci-après].
  • Ils demandent une bourse remboursable pour l’année académique 2015-2016 (2ème année) : Emmanuel demande 400.000 FRW, Agnès et Claude demande chacun 420.000 FRW, soit un total de 1.240.000 FRW [± 1600 €]. notre comité marque son accord pour le versement de cette somme ;
  • Projet «Chez les Marraines de Rusatira» : la réunion du comité de pilotage prévue le 22 octobre à Rusatira ne s’est pas tenue, nous attendons les nouvelles, nous avons fait nos remarques suite à l’é-mail reçu de François [voir « jumelage » n° 10].

2. Bilan du Petit Déjeuner de la Solidarité Nord-Sud

Succès pour le petit déjeuner organisé par l’échevinat de la Solidarité Nord-Sud : plus d’entrées (100 = 89 adultes et 11 enfants), avec de nouveaux habitants de Ganshoren et de nouveaux contacts. Ainsi, une jeune ganshorenoise qui ira au Rwanda en 2016 pour un mémoire sur la réconciliation a pris contact avec Eugène.

Recette des petits déjeuners de 605 € pour les Opérations 11.11.11 FR et NL; le Wereldwerkgroep a offert sa part pour les projets à Rusatira. En outre, vente de produits du magasin Oxfam (Berchem) pour 195 €

Merci à la commune pour son appui financier, merci à Karima Souiss, Catherine Szikora, au Wereldgroep et aux membres du comité de jumelage pour leur aide.

3. Opération 11.11.11

  • On complète un peu la grille de vente au Basilix et au Carrefour, il manque encore quelques vendeurs.
  • Vendeurs des messes trouvés, en associant Jette: Ste Cécile, St Martin, Basilique, Ste Anne, ND Lourdes.
  • La lettre de sollicitation de dons est en cours de distribution par des bénévoles
  • Tout le matériel de vente (affiche, flyers, documentations, produits) est arrivé hier.
  • Pour remercier tous les collaborateurs de 11.11.11 et en remplacement du verre de l’amitié, la commune offre un ticket boisson à faire valoir à crains stands du marché artisanal de Noël.

4. Rencontre avec Geneviève Damas au 1er décembre

Suite au voyage de Geneviève Damas en Chine début novembre (ses articles ont été publiés dans le journal le Soir), la rencontre a été déplacée du 10 novembre au 1er décembre.

Cet événement se fait en collaboration avec le centre culturel la «Villa» et l’appui de la solidarité Nord-Sud, le centre s’occupe de la publicité (affiches, article dans Info-Ganshoren, newslettre,…)

5. Divers : site communal, et commande de cartes de voeux

  • Nouveau sur notre site www.ganshoren-rusatira.be réalisé par le webmaster Guy (photo, cfr ‘Jumelage’ d’octobre) on commander via le site des cartes rwandaises de vœux en feuilles de bananier (Noël et autres), en cliquant sur l’article [‘cartes de vœux’] .
  • Le mensuel «Jumelage» se trouve de nouveau à jour sur le site communal www.ganshoren.irisnet.be à la rubrique Solidarité Nord-Sud. Nos remerciements vont à la commune et au personnel communal.

Le 25 sept. 2015, l’ONU a voté …

 Les 17 Objectifs de Développement Durable 2016-2030

d’Arlette et Gilles, nos correspondants à Barcelone !

Barcelone aussi parle des 8 Objectifs du Millénaire, votés à l’ONU en 2000 pour être réalisés fin 2015 !

Le rapport (bien clair) des Nations-Unies est sur www.un.org/fr/millenniumgoals/reports/2015/pdf/rapport_2015.pdf

Beaucoup semble réalisé, tantôt globalement, tantôt localement dans certaines parties du monde.

Mais le rapport cite aussi les faiblesses de certains objectifs, car la diminution de certains fléaux exprimée en % de la population mondiale, correspondent en fait à une augmentation en nombre d’habitants touchés.

Les 8 Objectifs du Millénaire

Plutôt OK : Pas encore 100% en Afrique subsaharienne Progrès locaux, par ex. dans l’éducation, mais … 4 OK : elle passe de 12.7 millions de décès / an à 6 millions
Diminution de 45% de la mortalité maternelle De grands progrès, mais d’autres épidémies sont apparues. Peu de progrès,

espoirs dans les discussions COP21

Peu de progrès (Bill Gates…) et seuls 5 pays (DK, LUX, UK, N, S) y consacrent 0,7% du PIB

Pour l’après-2015, les Nations-Unies (PNUD) ont vu plus loin. Il y a eu d’abord une volonté de ‘mondialisation’, car les objectifs 2015 visaient surtout les pays en développement, alors que de grandes actions mondiales (climat, consommation responsable) intéressent aussi les pays développés ou émergents.

Avec les aspects durables et des thèmes plus précis, on arrive à 17 Objectifs de Développement durable 2030

En voici le détail si vous cliquez sur un des 17 logos ci-dessous.

Une autre façon de consulter ces 17 objectifs: www.undp.org/content/undp/fr/home/mdgoverview/post-2015-development-agenda.html

A Barcelone, à la Caixa Forum, centre de la caisse d’épargne (on a la nostalgie de la CGER), une exposition tente de rendre ces 17 objectifs plus concrets (photos). A quand l’expo à Bruxelles … ou à Ganshoren ?

du concret à Barcelone

JPEG JPEG JPEG

 Nouvelles de Rusatira-Kinazi

Les étudiants du supérieur bénéficiant de ’bourses remboursables’, nous écrivent

Depuis 2011, grâce au legs d’une sympathisante généreuse (Mme Mommens), des étudiants de Rusatira-Kinazi peuvent bénéficier d’un système de bourses remboursables pour études supérieures (3 ou 4 ans, selon la spécialité).

Ils sont 12 à avoir pu bénéficier de ce système, qui fait l’objet chaque fois d’un contrat inspiré des contrats de microcrédit, rédigé par l’APROJUMAP, notre ONG partenaire au Rwanda. Parmi eux, deux ingénieurs agronomes-vétérinaires, un économiste, une licenciée en sciences, qui ont étudié ou étudient dans des institutions aussi diverses et expérimentées que le Kigali Institute of Education (à Kigali), le College of Agriculture, Animal Science and Veterinary Medecine de l’Université du Rwanda (anciennement ISAE, à Busogo) ou l’Université catholique du Rwanda (à Save).

Un an après leurs études, ils commencent à rembourser leur prêt, qui sera consacré à d’autres étudiants.

Grâce aux lettres et résultats réunis et envoyés par François Habimana de l’APROJUMAP, voici des nouvelles des 3 nouveaux sélectionnés depuis l’année académique 2014-2015, tous nés de familles pauvres, mais pleins de courage pour leurs études. Leurs parcours très difficiles ont été décrits dans [le Jumelage n°1 de 2015].

[Claude] avait réuni un peu d’argent pour des études supérieures avec son travail notamment en agriculture et élevage, après des humanités terminées fort tard, pauvreté oblige, grâce à l’aide de l’église anglicane. Il nous remercie (en français [1]), car auparavant «Je n’avais pas l’autorisation de faire les examens […] pour raison de manque de payement. [Depuis votre bourse] j’ai la stabilité et j’ai terminé la première année d’université avec 66%». Futur professeur d’histoire et géographie, comme étudiant au Protestant Institute of Arts and Social Sciences [2] à Butare, Claude a en effet de brillants résultats dans les branches principales : 83% en ’histoire de l’Afrique’, 75% en ’histoire des civilisations’. Bravo, et tous nos vœux pour la suite !

remise de diplomes

L’Institut Protestant de Butare entretient des traditions fortes… … de même que l’Université catholique du Rwanda.

[Agnès] avait notamment dû travailler sur les chantiers de construction et même dans les champs des voisins pour payer ses études secondaires. Elle nous remercie (en français1) pour «ce crédit qui l’a aidée à suivre les cours comme prévu. Donc j’étais capable de faire les examens sans inquiétude de m’en priver de quelques uns [par manque d’argent]». Future professeur de commerce, Agnès étudie en option «Business» au Protestant Institute of Arts and Social Sciences2 à Butare. Elle a 55%, mais avec 65% en comptabilité et entreprenariat. Tous nos vœux de courage et réussite !

[Emmanuel,] le plus jeune, nous écrit en anglais «J’ai eu la chance d’être aidé par le Jumelage [et d’être accepté] comme un étudiant à l’université ». Il est aussi aspirant enseignant, en option «Didactique» à la faculté éducation de la Catholic University of Rwanda [3]. Il obtient 65% des points, avec des points forts (70%) en Sciences de l’Education et Pédagogie. Pour lui aussi, tous nos vœux de courage et réussite !

[1] Ces étudiants ont accompli leurs humanités avec le français comme 2e langue (après le kinyarwanda), avant l’arrivée de l’anglais.

[2] Voir le site de l’Institut http://www.piass.ac.rw/ (la photo provient du site) et notre mensuel de janvier 2015

[3] Voir le site de l’Université catholique http://cur.ac.rw1 (la photo provient du site) et notre mensuel de janvier 2015


Beginpagina | Contact | Overzicht van de site | |

De activiteit van de site opvolgen nl  De activiteit van de site opvolgen hier het laatste maandblad  De activiteit van de site opvolgen Archieven   ?

Site gebouwd met SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License