Jumelage Ganshoren Rusatira
Het maandblad Jumelage nr 7-8 van zijn 31ste jaar

juli-augustus 2016

zondag 11 september 2016 door Webcomité

„sorry, dit artikel is niet vertaald; Hieronder gaat het originele in het Frans.”

Editorial

 Repas à l’école, marché annuel, vélo, Jeux Olympiques, pour l’avenir des jeunes à Rusatira

Ça y est, l’action ’Repas à l’école – feeding school’ est lancée en test dans 5 écoles de Rusatira ! Rappelons (voir l’éditorial de juin) qu’au Rwanda des ’écoles secondaires de base’ assurent une formation de base gratuite jusque 18 ans, mais avec des repas de midi (payants) obligatoires, ce qui pose un problème d’absentéisme pour les familles pauvres, et limite le rôle social de l’école. Le projet mis en place par le comité de jumelage rwandais avec l’ONG Aprojumap est décrit (voir les photos ci-après)

L’action ’Rusatira feeding school’ sera à Limal-Village-brocante le 28/8, autour d’André Demarque ((voir ci-après)), et au Marché Annuel de Ganshoren le 10 septembre (tente communale en face de l’école des Bambins, av. Sorensen).

Le 18 septembre (rendez-vous 14h30 LaVilla), cette action sera reprise dans le JEU-BALADE de la Promenade de la Solidarité Nord-Sud [voici un panneau].

Promenade de la solidarité Nord-Sud panneau 12

Ceci complète nos actions d’encouragement de l’enseignement à Rusatira-Kinazi : (on lira ci-après) des nouvelles des étudiants parrainés par le jumelage qui ont achevé leur secondaire en 2015. Ils nous remercient pour notre soutien de plusieurs années, finalisé par une prime de fin d’études (40 €), bien utile pour entrer dans la vie active et attendre la rentrée des études supérieures de septembre. Chez l’un, la prime servira pour un petit élevage, chez l’autre pour acheter un vélo pour aller aux cours à Butare.

Le vélo au Rwanda a un succès grandissant, depuis la création du Tour du Rwanda, jusqu’aux Jeux Olympiques, comme Adrien NIYONSHUTI, rescapé du génocide qui a créé des ’cycling academies’ pour les jeunes. Le sport rwandais était aussi représenté au marathon et en natation, sans oublier aux paralympiques de septembre 2016, le volley assis (sitball) féminin. Un étudiant parrainé par le jumelage, Michel, étudiant au centre pour handicapés de Gatagara, a même fait partie de l’équipe nationale du Rwanda, voir www.ganshoren-rusatira.be/IMG/pdf/jour_aout15.pdf

Autour du sport et de l’enseignement, voilà un bel éventail pour offrir un avenir aux jeunes de Rusatira-Kinazi !

Gilles Labeeuw.

↑ début de l’article ↑

Rapport de la réunion du 23 juin 2016

 Suivi des étudiants parrainés et idées d’activités à Ganshoren

Présents : André DEMARQUE, Arlette et Gilles LABEEUW. Monique LEBOUTTE et Agnès STIERNET

Excusés : Karima SOUISS, Henri CANART et Josiane ROMPTEAU

1. Nouvelles de Rusatira et des étudiants parrainés

  • Le comité de jumelage de Rusatira a été complètement renouvelé (voir journal de juin 2016). Notre président et la nouvelle présidente Isabelle ont échangé des e-mails positifs de prise de contact. Elle nous remercie d’avoir maintenue l’idée d’un concours de dessins et nous promet que le comité fera de son mieux elle nous signale que pour les 45 ans le comité pense vraiment à nous inviter et demande notre avis à ce sujet.
  • Le comité directeur a eu une réunion le 22 juin. C’était pour faire la remise et reprise entre Béata, l’ex présidente et Isabelle. Elle a reçu les documents, les matériels et la situation bancaire du jumelage. Ils ont aussi examiné l’évolution des projets déjà soutenus et ils nous en remercient.
  • Concernant l’achat et l’envoi de 3 lampes solaires demandées par le comité (voir juin 2016), notre comité se renseigne auprès de l’ADA qui les commande en grande quantité directement chez le fabricant.

2. Etudiants orphelins parrainés de l’enseignement secondaire

Jean-Paul, initialement parmi les 14 étudiants soutenus en 2016 par le comité de jumelage, n’a pas pu s’inscrire dans son école spécialisée en science alimentaire, vu le montant du minerval (cf Jumelage de juin 2016).

Il a été remplacé par Jean Marie qui est étudiant en 4e en section de commerce et production des cultures à l’école secondaire d’agri vétérinaire de Kabutare. François Habimana nous précise : «C’est un enfant de Rusatira dont ses parents sont indigents qui a été recommandé par les autorités car ils les demandaient souvent de l’assistance. Il a étudié le premier cycle du secondaire au Groupe Scolaire Kotana où il ne devait payer rien de minerval. A l’obtention des points lui permettant d’entrer en section, ce ne sont que ses collègues footballeurs (ils jouent ensemble dans une équipe locale) qui se sont engagés de collecter un peu d’argent pour y aller. Beaucoup de fois, il est renvoyé pour chercher les frais scolaire. De ce fait, il perd quelques interrogations. Sur son bulletin, il a obtenu 55.6% points. Donc, pour ne pas laisser tomber la participation des parents et d’aider les autres, nous proposons de lui payer le minerval du 2e trimestre et les frais du petit matériel soit 60 000 Frw et 10 000F et continuer à lui soutenir comme les autres enfants parrainés en 3e trimestre». Notre comité marque son accord pour le soutien et les paiements.

3. Soutien au repas de midi des enfants démunis pour éviter le décrochage scolaire

Au Rwanda, dans les écoles secondaires d’’enseignement de base gratuit’, le repas de midi est obligatoire et payant (de 7 à 12€/trimestre). Le payement pose un problème aux étudiants de familles démunies, qui ne suivent plus les cours, et contrecarre l’aspect social de l’enseignement. Le comité de jumelage nous propose de payer, avec le supplément du minerval de Jean-Paul non utilisé (cf ci-dessus), le repas de 15 étudiants pour le 2ème et 3ème trimestre. Les écoles vont sélectionner ces enfants suivant les critères de vulnérabilité (enfants non accompagnés, orphelins, pauvreté, …) et le comite vérifiera la liste avant de l’approuver. Notre comité est d’accord et propose à François les repas de 20 étudiants supplémentaires, l’argent étant pris sur le reliquat qui nous reste de 2015 auprès de l’APROJUMAP.

4. Activités d’automne et 45 ans du Jumelage en 2017

  • André Demarque participe à la brocante du «Village-Expo» de Limal du 28/8. Il y vendra de l’artisanat du Guatemala au profit des enfants de rue guatemaltèques, et de l’artisanat rwandais au profit du Jumelage.
  • 10 septembre, le comité tiendra comme les années précédentes un stand avec informations sur le jumelage et le CNCD-11.11.11, vente de galettes belges, de petit artisanat rwandais, d’arachides et de sirop de maracuja. Arlette se renseigne sur la possibilité de présenter une spécialité rwandaise froide.
  • Dimanche 18 septembre (journée sans voiture) départ à 14h30 à la Villa promenade commentée de la Solidarité Nord-Sud, Gilles se renseigne sur les activités organisées par la commune ce dimanche.
  • Rencontre-débat à la Villa en octobre ou novembre : Gilles reprendra contact à la fin des vacances avec Lucie Bricout (étudiante ganshorenoise ayant séjourné au Rwanda et fait un mémoire sur la réconciliation).
  • Les 45 ans du jumelage en 2017 : La date pour l’exposition des dessins du concours est demandée mais pas fixée [décidée depuis : vernissage le 5 mai]; le thème est choisi «être unis rend plus forts»; le règlement sera finalisé à la prochaine réunion.

↑ début de l’article ↑

Nouvelles de Rusatira-Kinazi

 Les étudiants parrainés ayant achevé le secondaire en 2015, nous écrivent

Depuis 2003, le Jumelage parraine des étudiants de l’enseignement secondaire (14 en 2015-16), orphelins et de familles démunies. Ce parrainage consiste à payer le minerval pour le secondaire supérieur ou secondaire spécialisé (le primaire et le secondaire d’éducation de base étant gratuits depuis quelques années, (voir ci-après)).

Le suivi est assuré par le comité de jumelage rwandais, aidé par l’ONG rwandaise APROJUMAP (la procédure est bien décrite dans le mensuel Jumelage de février 2016).

Et comme ce suivi et les liens d’humanité et d’amitié sont importants dans un Jumelage (y compris la diffusion d’informations via ce mensuel), nous aimons recevoir des nouvelles des «anciens» qui ont réussi. A noter qu’une prime de 40 € est versée à ces anciens en fin de cycle pour leur ’intégration dans la vie’.

L’e-mail du 9 août de François Habimana de l’APROJUMAP, tombe donc à pic. «Les finalistes des études secondaires de l’an dernier 2015, nous écrit-il, reconnaissent votre contribution dans leur éducation. Parmi eux, les uns se préparent à commencer les études universitaires bientôt. Je vous transmets leurs messages de remerciements ainsi qu’une photo et leurs résultats de fin d’études [notamment les résultats de l’examen national pour les études supérieures NDLR]». Eugène Noëlla Egide et Gad Gad nous écrit en français «Je suis très content de cette occasion pour vous remercier de l’aide que vous m’avez donnée, car je n’avais pas les moyens d’étudier. Je suis finaliste avec 61/73 [physique-chimie-math à Kiruhura, assez pour la bourse d’état] et j’entre dans l’université en septembre 2016. Merci aussi pour la prime de fin d’études, je prépare un petit projet d’élevage à la maison. Que Dieu vous bénisse !»

Chantal nous dit (en anglais) que pour nous elle va «laisser sa lampe allumée» et nous remercie d’avoir «toujours tendu une main secourable». Malgré des résultats modestes, elle va essayer de continuer des études. Et termine sa lettre par «God bless jumelage !»

Egide écrit au ’partnership committee’ (une traduction à retenir !) que «sans votre appui, je n’aurais pas pu terminer mes études [Vu des résultats suffisants pour la bourse d’état NDLR] j’entre à l’université à Huye».

Eugène remercie son ’dear sponsor’ (autre traduction à retenir !) pour «l’appui d’avoir payé les minervals scolaires. J’ai été sélectionné pour étudier l’économie au Campus de Huye. Merci aussi pour le capital [les 40 € NDLR] pour commencer un projet au choix comme acheter un vélo […]»

Noëlla nous remercie «de ne pas m’avoir abandonnée dans ma maladie [NDLR en 2013, le comité avait exceptionnellement continué son parrainage malgré un échec scolaire dû à une longue hospitalisation]. Elle nous rappelle aussi qu’elle a pu élever «des chèvres et des porcs car notre famille est parmi les bénéficiaires du projet social du Jumelage ’Amis d’ATD’ ». Elle ajoute être candidate au système de bourses remboursables du jumelage pour études supérieures, car «j’ai postulé pour un graduat, mais je n’ai pas été sélectionnée [pour une bourse d’état NDLR] […].

Merci à nos amis de l’APROJUMAP pour ce suivi. Il montre qu’il y aura encore beaucoup d’autres rencontres et échanges Nord-Sud avec le Jumelage !

↑ début de l’article ↑

Nouvelles de Rusatira-Kinazi

 «Feeding school», nouvelle action du Jumelage à Rusatira :

soutenir le repas à l’école pour encourager la scolarité des enfants pauvres

1. Le contexte de l’enseignement gratuit et obligatoire au Rwanda

Depuis quelques années, l’enseignement secondaire est devenu obligatoire et gratuit au Rwanda, d’abord jusque 15 ans puis jusque 18 ans. La gratuité ne s’étend toutefois pas aux écoles avec internat ni à l’enseignement secondaire supérieur spécialisé (instituteurs, informatique, aide-vétérinaire, etc) et l’on sait que le Jumelage intervient pour soutenir le minerval d’étudiants en ces domaines (14 en 2016, voir ci-dessus). Mais la gratuité est effective dans les ‘groupes scolaires du système d’éducation de base’, de 9 ans ou 12 ans selon les écoles (càd jusque 15 ou 18 ans), ouvert ainsi aux jeunes de toutes conditions.

Mais dans ces écoles les repas de midi payants sont obligatoires, ce qui pose un problème d’absentéisme pour les familles pauvres, et limite hélas le rôle social de l’école.

2. «Feeding school» : soutien au repas de midi des enfants démunis, contre le décrochage scolaire

Le montant des repas des écoles d’enseignement de base n’est pas très élevé, de 6 000 FRW/trimestre (7 €) dans plusieurs écoles (comme au Groupe scolaire GS Buhimba) à max 10 700 FRW (12 €, au GS Kinazi).

Ainsi le comité de Jumelage de Ganshoren a pu s’engager pour le projet «feeding school», mis au point par François Habimana, de l’ONG rwandaise APROJUMAP avec le comité de jumelage rwandais.

L’action consiste à soutenir les repas de midi des étudiants des familles les plus démunies par le jumelage, qui puisse avoir une influence réelle sur un grand nombre d’étudiants. C’est une action utile aux étudiants, école et parents en particulier et pour toute la communauté en général. Lorsque l’étudiant parvient à prendre le repas de midi à l’école, cela lui facilite le suivi des leçons. C’est une motivation impeccable pour les élèves, qui favorisera leur bonne réussite, avec un suivi de la ponctualité et régularité.

A noter qu’il est prévu que ces étudiants seront amenés à réaliser des tâches utiles à l’école et à la société (entretien, plantations, suivi des citernes d’eau) pour garder l’idée d’un échange de services de partenariat.

3. Une action test avec quelques élèves een 2016

«En collaboration avec les directeurs des écoles concernées et le comite de jumelage, nous dit François en juillet 2016, nous avons pu sélectionner quelques élèves à prendre le repas de midi avec les autres : surtout des enfants problématiques comme les orphelins non accompagnés, les enfants issus des familles pauvres, les enfants dont les parents ont des maladies chroniques […]

Nous avons commencé ce programme en assistant 37 élèves à raison de 8 enfants par écoles. L’école de Kinazi n’a bénéficié que 4, donc la moitié des autres, car le montant que cette école demande est à peu près le double [7€/ trimestre et 12€ pour Kinazi].

Et comme le programme a démarré presque à la moitié du trimestre II [mi-juin, l’année scolaire allant de janvier à octobre], nous avons financé la moitié du montant prévu pour le trimestre. Les directeurs de ces écoles remercient le comité de jumelage ».

François nous a envoyé le tableau des 37 élèves soutenus depuis mi-juin: par ordre alphabétique, 9 élèves du groupe scolaire de Buhimba, 8 du GS de Kotana, 8 du GS de Maza, 4 du GS de Kinazi, 8 du GS de Gafumba

Groupe scolaire de Buhimba : 9 élèves Groupe scolaire de Gafumba : 8 élèves Groupe scolaire de Kinazi : 4 élèves

Groupe scolaire de Kotana : 8 élèves Groupe scolaire de Maza : 8 élèves

Beginpagina | Contact | Overzicht van de site | |

De activiteit van de site opvolgen nl  De activiteit van de site opvolgen hier het laatste maandblad  De activiteit van de site opvolgen Archieven   ?

Site gebouwd met SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License