Jumelage Ganshoren Rusatira
31e année – n° 10

octobre 2016

samedi 5 novembre 2016 par Webcomité

In memoriam :

 Mimi Rahier, une pionnière du jumelage à Ganshoren, nous a quittés !

Un Jumelage communal se crée bien sûr à partir d’une décision des autorités locales, mais pour vivre véritablement il a besoin de personnes qui s’impliquent dans des actions concrètes, qui réunissent autour d’eux les bonnes volontés et transmettent à tous niveaux les idées et demandes pour améliorer le jumelage.

Mimi Rahier

Tel a été le rôle de « pionnière du jumelage » de Mimi Rahier, depuis les premiers pas du Jumelage communal en 1972. Avec son mari Jacques, elle mobilise amis et connaissances, autour de l’église Ste-Cécile et autres, pour envoyer des colis de matériel scolaire, de médicaments et utilitaires pour la santé, et surtout des lettres. Elle accueille aussi chez elle une jeune étudiante rwandaise, Astérie Gafaranga. Soucieuse des actes les plus concrets, elle conservait les points Artis pour en envoyer les albums aux écoles de Rusatira.

Elle était à la création du comité de Jumelage en 1982, et fut présente à quasi-toutes les réunions et activités jusqu’en 2005 !

L’âge, le décès de Jacques (cf. www.ganshoren-rusatira.be/IMG/pdf/all_jumelages_2010.pdf#page=21 ), la vie dans un home, ne l’empêchèrent jamais de se tenir au courant du Jumelage via ce petit mensuel et les visites.

Selon son souhait, il n’y a pas eu de fleurs lors de ses funérailles, mais un don pouvait être fait au comité de jumelage. Merci Mimi pour toute ta solidarité si amicale, ton intelligence vive et active, et ta gentillesse !

Gilles Labeeuw

NB : Un jumelage dépend des personnes, on le verra aussi avec Eugène Niyigena, facilitateur des projets à Rusatira (c’est ici), la jeune Louise Musenge de Ganshoren qui visitera Rusatira en novembre (info sur le CJD) et tous les bénévoles de 11.11.11.

↑ début de l’article ↑

Rapport de la réunion du 4/10/16

 Actions à Rusatira et activités à Ganshoren

Présents : Henri CANART, Arlette et Gilles LABEEUW. Monique LEBOUTTE, Karima SOUISS et Agnès STIERNET

Excusée : Josiane ROMPTEAU

1. Nouvelles de Rusatira, des étudiants parrainés ou boursiers, Journée mondiale du Refus de la Misère

  • Reçu un e-mail de François Habimana avec des nouvelles générales et des réponses à nos questions concernant le sport (cf. Mensuel n°9), la Journée mondiale du refus de la misère et les résultats des étudiants boursiers du supérieur.
  • Soutien à la Journée mondiale du refus de la misère du 17 octobre, dans le cadre des projets sociaux

François nous écrit : « Bien entendu, le jumelage et l’APROJUMAP s’impliquent pour assurer la continuité de cette action humainement valorisante léguée par le Père Joseph Wresinski, pionnier fondateur d’ATD Quart Monde dont Geneviève de Gaulle-Anthonioz (nièce du général De Gaulle) a pris la relève où elle a consacré aussi son existence à la défense des démunis. Le thème de 2016 est :

« De l’humiliation et l’exclusion, à la participation : Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes ».

Nous vous remercions de l’attention accordée à notre proposition. Les bénéficiaires de la zone du jumelage Rusatira-Ganshoren en particulier et la population en générale réclamaient souvent cet événement alors qu’on le faisait dans d’autres zones. Votre contribution est très importante. Nous allons aussi encourager la participation locale pour que l’événement garde toujours ses valeurs ».

  • Bourses d’études remboursables

Les 3 étudiants ayant reçu une bourse d’études remboursable pour l’année académique 2015-2016 ont fait la demande pour l’obtention d’une bourse pour cette nouvelle année académique. Le montant pour les 3 bourses d’études s’élève à 1.240.000FRW Notre trésorier à verser l’équivalent de cette somme, soit 1420 €.

François les a rencontrés, les deux ont déjà obtenu et remis leurs relevés officiels des notes de l’année précédente : Claude a obtenu 14.1/20 et Emmanuel 66%. Quant à Agnès, elle attend encore la délibération qui aura lieu fin septembre, suivant une attestation signée par le secrétariat mais elle a l’espoir d’avoir réussi.

2. Bilan des activités d’autommne

  • Marché annuel : beau stand, accueillant, chaleureux, quelques nouveaux contacts intéressants mais la majorité des personnes qui se sont arrêtées à notre stand était des sympathisants du jumelage et la majorité des personnes présentes étaient intéressées par la brocante. Ce n’est pas simple de vendre des boissons si l’on ne dispose pas de tables et de chaises, il faut repenser l’événement pour l’avenir. Bilan 125 €.
  • Promenade de la solidarité : peu de participants, penser à s’associer à l’animation communale pour la journée sans voiture, éventuellement un stand avec des tables et un groupe musical.
  • Petits déjeuners de la Solidarité : convivial, présence de 2 représentantes du « Conseil Jeune Développement », elles ont présenté leur association et parlé de leur projet de voyage au Rwanda (Rusatira) avec 4 jeunes en novembre pour apprendre à connaître la culture rwandaise et échanger avec des jeunes rwandais. Ce projet est fait en collaboration avec l’APROJUMAP (voir description plus détaillée).

L’échevine de la solidarité Nord-Sud, Karima Souiss a remercié les bénévoles.

Bilan : 90 participants, recette : 603 €, vente du petit magasin Oxfam : 174 €.

3.Activités de novembre et 45 ans du jumelage

  • Le mode de financement des projets des ONG acceptés par le CNCD a changé. Le système des ‘points’ est supprimé. Une ONG recevra le double de la somme récoltée en propre par elle lors de la campagne 11.11.11.
  • L’ONG ADA pense introduire un projet social dans les communes jumelées dont Rusatira-Kinazi, lors du choix des projets après la campagne (projet encore à accepter au cofinancement DGD). L’ADA a demandé notre aide 11.11.11.
  • Notre comité ne coordonnera plus l’Opération à Ganshoren (ce sera fait par les chargées de campagne Bruxelles), mais aidera l’ADA en vendant un peu de leur stock. Le bénéfice des petits déjeuners sera versé au CNCD pour l’ADA
  • Les 45 ans de jumelage en 2017 : G.L. a rédigé le règlement du concours de dessin et la lettre d’accompagnement.

4. Divers

Eugène Niyigena, coordinateur de l’APROJUMAP sera en Belgique du 13 au 29 octobre, il est invité par l’ADA qui fête ses 50 ans. Il nous sera possible de le rencontrer lors du diner de gala organisé par l’ADA, lors de la réunion des jumelages. Notre comité l’invitera aussi à une réunion à Ganshoren (voir ci-après)

↑ début de l’article ↑

Nouvelles de Ganshoren :

 5 jeunes du CJD, dont Louise de Ganshoren, visiteront en novembre les projets sociaux à Rusatira

Le CJD – Conseil Jeunesse Développement – nous a contactés il y a quelques mois pour se renseigner sur le Jumelage, pour voir les collaborations possibles, avant un voyage de 5 jeunes filles de ce mouvement au Rwanda, à Rusatira-Kinazi.

Louise Musenge

Nous avons découvert ainsi cette association, créée dans les années 1950 pour permettre à des jeunes d’inspiration chrétienne d’effectuer un service civil en lieu d’un service militaire armé. Après la suppression du service militaire obligatoire, le CJD a évolué vers le pluralisme et la création de projets, destinés à « défendre et promouvoir l’interculturalité et le vivre-ensemble » Leur site www.cjdasbl.be explicite ainsi par ex. leur action d’accueil des MENA ces enfants mineurs étrangers non accompagnés, que la guerre et la misère de certaines régions du monde amènent à chercher asile dans notre pays.

Voici ce que dit leur site sur leur projet « Rwanda » :

« Notre curiosité face à la dynamique que connaît actuellement le Rwanda a nourri notre projet. Nous sommes convaincus que ce pays peut être un lieu d’apprentissage du vivre ensemble. Notre partenaire d’accueil l’APROJUMAP (association pour la promotion de jumelages et de l’amitié entre les peuples) oeuvre pour la promotion et la sauvegarde de la paix, la défense des droits humains et le bien-être social au Rwanda et dans la région, à travers des actions solidaires et complémentaires des personnes éprises de la paix. »

Nicole Manehoua, chef de projet

Le groupe du CJD sera composé de 5 jeunes femmes : la chef de projet Nicole Manehoua, 3 jeunes étudiantes, et Louise Musenge, née au Rwanda, habitant Ganshoren (elle était présente à la soirée du Jumelage) et travaillant dans l’informatique.

Leur projet vise à voir comment l’Aprojumap améliore les conditions de vie des plus défavorisées par les actions suivantes :

  • Lutter contre l’isolement en organisant des réunions, des rencontres populaires où ces personnes sont amenées à s’exprimer et à trouver des solutions à leurs difficultés quotidiennes
  • Sensibiliser à la paix et à la non-violence par les animations
  • Visiter des centres de santé, des services nutritionnels afin de sensibiliser à la malnutrition
  • Participer aux travaux communautaires… Leur vision du projet – avant le voyage – est déjà sur youtube : www.youtube.com/watch?v=1wo3iNWQnuw

Le groupe a vu Eugène à Ganshoren le 20 oct. (voir ci-après), un nouveau lien se crée entre Ganshoren et Rusatira !

↑ début de l’article ↑

Nouvelles de Ganshoren :

 Opération 11.11.11 : 2016 sera une année de transition, mais espoir de projets sociaux au Rwanda

Transition à Ganshoren d’abord : fin 2015, Arlette a arrêté son rôle de coordinatrice locale. Faute de candidat(e)s, comme d’ailleurs dans d’autres communes, ce rôle sera joué en 2016 par les 2 responsables de la campagne 11.11.11-Bruxelles, Elodie Vandenplas (02 250 12 65 elodie.vandenplas@cncd.be) et Josiane Tshibemba (02 250 12 42 josiane.tshibemba@cncd.be )

Nous leur souhaitons bon succès pour ce rôle complexe d’engagement personnel !

Au niveau ‘national’ (francophone) ensuite : la répartition de la récolte va changer. Un historique (simplifié) clarifiera la chose :

  • de 1966 jusque vers 1998, chaque groupe local décidait de consacrer sa récolte à un ou plusieurs projets. Ganshoren choisissait les projets à Rusatira (via la commune qui agissait comme ONG jusqu’en 1988, puis via l’ABR Association Belgique Rwanda ONG agréée devenue ADA), ou - à défaut - pour des projets choisis (Rwanda, Mali, Equateur).
  • de 1998 à 2004 environ, même système, mais avec un système complexe d’appui du WBI (Communauté Française) qui double les sommes récoltées après déduction des frais de campagne, ce qui change finalement peu le résultat final.
  • d’environ 2004 à 2015, la récolte va à un pot commun (comme en Flandre) réparti entre les projets des ONG, choisis après l’Opération et selon des points (nombre de réunions, actions de sensibilisation, heures de vente, montnat récolté en proopre). Les points de Ganshoren sont confiés à l’ADA pour soutenir les projets à Rusatira et 2-3 communes jumelées.
  • dès 2016, la récolte ira à un pot commun, réparti entre ONG en doublant le montant récolté en propre par chaque ONG.

Une crainte exprimée à notre comité : la présence 11.11.11 ne risque-t-elle pas de se concentrer sur les communes riches ?

Dans le choix des projets 2015 (à posteriori depuis quelques années), voici ceux qui concernent spécifiquement le Rwanda :

  • développer de petites installations d’énergie par biomasse (prov. du Sud, celle de Rusatira), de VSF Vétérinaires sans Frontières.
  • soutien à une coopérative de femmes potières pygmées URUMURI, d’une ONG non précisée
  • formation cuisine-hôtellerie pour enfants domestiques de Kigali, de ADPM Act. Dév. Parrainages Mondiaux (créé par P. Pire) L’ADA, sortant d’une période difficile mais ayant réussi l’agréation-screening de la DGD, lui a soumis un nouveau projet social (cf). S’il est accepté, il pourra être soumis à 11.11.11 lors du choix à posteriori pour la campagne 2016. On espère !

↑ début de l’article ↑

Rencontré à Ganshoren ce 20 octobre

 Eugène Niyigena à Ganshoren « avec grande joie, car c’est un jumelage très actif »

Eugène Niyigena, coordinateur de l’ONG rwandaise APROJUMAP, et son épouse Catherine ont séjourné en Europe du 13 au 29 octobre. Eugène était invité pour les 50 ans de l’ONG belge ADA (ancienne Association Belgique Rwanda), qui est son ‘partenaire historique’ en Belgique.

Karima Souiss et Eugène Niyigena

Ils ont participé le 14 octobre au diner de gala organisé par l’ADA au Château Jourdain de Kraainem (PAF 50 € au profit des projets). Y étaient présents pour Ganshoren l’échevine Karima Souiss, et Arlette et Gilles Labeeuw, qui y ont retrouvé Thierry van Zuylen, et des sympathisants des jumelages de Woluwe-St-P. et St-L et surtout de Kraainem.

Ce 20 octobre, Eugène était reçu au comité de jumelage de Ganshoren en présence de l’échevine Karima Souiss [photo] et de jeunes qui sont des liens d’avenir avec Rusatira : Louise Musenge (voir CJD) et Lucie Bricout (cf Jumelage de mai).

C’est pour moi une grande joie, nous dit Eugène, car vous formez un jumelage très actif’.

Et Eugène embraya avec l’inventaire des actions menées à Rusatira par le Jumelage, avec l’Aprojumap, et l’ADA.

  • permettre l’accès à l’enseignement au plus démunis en payant le minerval du secondaire à des orphelins et en donnant des bourses d’études remboursables
  • soutenir les écoles : depuis 2001, payer 800 bancs construits sur place, des citernes pour récolter l’eau de pluie, envoi de petits matériels, de livres,…
  • santé : construction et agrandissement du centre de santé avec le cofinancement de l’AGCD et du CNCD, Paiement de monitrices de santé, équipement (lits, matelas, petit matériel,.. .)
  • projets sociaux (et agricoles) ATD, PAPPEA, SOLIVES, REPRECO : ces projets ont été cofinancés par l’AGCD et 11.11.11, Eugène a beaucoup insisté sur ces projets sociaux et sur leur importance pour les personnes démunies ; ces projets leur ont rendues leur dignité en retrouvant travail, habitation plus décente, écoles, santé.

Projets sociaux et actions de solidarité

Ces projets ont comme base l’esprit d’ATD, les projets sociaux ont commencé par un projet ATD d’abord dans les années 1990 dans la commune de Cyanika jumelée avec Kraainem, puis à Rusatira www.ganshoren-rusatira.be/IMG/pdf/all_jumelages_2006.pdf#page=13 Eugène nous apprend aussi la nouvelle signification des lettres d’ATD (anciennement Aide à Toute Détresse) : « Agir Tous pour la Dignité », pour lutter contre la vulnérabilité et l’exclusion.

Les bénéficiaires ont été sélectionnés par APROJUMAP parmi les personnes les plus pauvres. En voici les réalisations :

  • Actions de solidarité hebdomadaire : les bénéficiaires se mettent ensemble (groupe de+/- 30 personnes) pour aider une personne, par exemple en réhabilitant une maison, en construisant des latrines, … ; après ils se réunissent et décident de la personne qui sera soutenue la semaine suivante.
  • Réunions mensuelles : tous les bénéficiaires ont le droit d’y parler, encouragés par une assistante sociale.
  • Crédit pour le matériel : par exemple pour cultiver, il faut une houe, cette houe est reçue à crédit càd lors de chaque réunion ils remboursent dans leur groupe, quand la houe est remboursée ils peuvent avoir une autre houe, etc. « Faire rembourser les bénéficiaires, insiste Eugène, c’est les rendre plus responsables ». Avant ces personnes louaient leurs bras à autrui, et n’avaient plus de temps pour cultiver leur propre parcelle.
  • Crédit rotatif : par exemple des semences sélectionnées, le bénéficiaire donne une partie de sa récolte qui sert de semences, prêt d’une chèvre le bénéficiaire donne le premier chevreau.
  • Autres actions : formations (culture, élevage), tontine (caisse commune gérée en commun), coopératives,…
  • Lutter contre la dépendance de personnes : par exemple dans les travaux de solidarité, une dame âgée garde un bébé pour permettre à la maman de cultiver sans avoir à porter son bébé sur le dos et les hommes âgés racontent une histoire aux enfants pendant que la maman travaille aux champs.

Projets d’Eugène pour 2016-2017

  • En novembre, visite des projets sociaux avec les jeunes du CJD (Conseil Jeunesse Développement, dont Louise, e.a. la fabrication de briques, en contact avec les jeunes du JESORUKI (Jeunes Solidaires de Rusatira-Kinazi), volontaires pour aider aux projets sociaux.
  • En 2017 pour les 45 ans du jumelage Ganshoren-Rusatira, Eugène aimerait organiser une semaine de la solidarité.

Accueil du site | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site notre mensuel est ici  Suivre la vie du site Archives   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License