Jumelage Ganshoren Rusatira
Het maandblad Jumelage nr 3 van zijn 32ste jaar

maart 2017

dinsdag 28 maart 2017 door Webcomité

„sorry, dit artikel is niet vertaald; Hieronder gaat het originele in het Frans.”

 Fêter les 45 ans «Unis rend plus fort» et garder le cap en cas de vents contraires !

Le programme des festivités des 45 ans est fixé, à Ganshoren (plus de détails dans la colonne de droite]) comme à Rusatira.

Et nous avons déjà reçu des dessins des écoles de Rusatira-Kinazi, avec de belles découvertes.

Cela fait du bien à tous ceux qui ont le ‘cœur nord-sud’, face à des situations qui défavorisent la solidarité nord-sud : les attentats, la méfiance qu’ils ont générée, la montée du repli sur soi avec des teintes brunâtres d’extrême-droite et d’armement, les petitesses de la démocratie à tous niveaux.

Ces situations ont aussi des influences bien concrètes sur la coopération belge : moins de financement, perte de l’agrément du cofinancement pour des ONG connues pour leur bon travail. Heureusement, l’ADA est épargnée (on peut espérer en 2017 un nouveau projet à Rusatira). Mais la situation dans la Région des Grands-Lacs, en particulier au Burundi et Kivu, reste un énorme souci.

Une seule solution : garder le cap, continuer la solidarité nord-sud, en toute conscience. Les dessins reçus du Rwanda illustrent bien le thème «Unis rend plus forts» : coopératives, équipes de football… Les projets sociaux à Rusatira-Kinazi montrent les réalisations concrètes (photos). Venir à la soirée du Jumelage du 6 mai, et à l’expo du 6 au 14, sont des petits pas pour plus de solidarité !

G.L.

↑ début de l’article ↑

Rapport de la réunion du 28 février 2017 :

 Elèves parrainés, recommandations du comité rwandais et 45 ans du jumelage

Présents : Arlette et Gilles LABEEUW. Monique LEBOUTTE, Josiane ROMPTEAU et Karima SOUISS

Excusés : Henri CANART et André DEMARQUE

1. Nouvelles de Rusatira : étudiants orphelins parrainés du secondaire

  • Reçu le rapport annuel financier avec pièces justificatives, et le rapport annuel de l’APROJUMAP (c’est ici). Ce rapport très complet est fort apprécié. Il contient aussi des propositions du comité rwandais (cf ci-après).
  • Reçu la liste complète des 92 élèves bénéficiaires du «food feeding» (repas de midi payés) : nom, école, classe et montant octroyé pour les 3 trimestres. Total 1.825.200 FRW. [± 2150 €].Cela a pris un peu de temps pour sélectionner les élèves : « .. il y a eu d’abord une période de sensibilisation et contrôle aux payements des frais scolaire pour tous les élèves durant une période de 2 semaines et puis envoyer au bureau de secteur la liste de ceux qui n’ont pas été capable de payer au moment donné. En se référant sur cette liste, la vérification a été faite au niveau des villages dans une réunion populaire qui précisant celui ou celle méritant l’assistance».
  • Etudiants parrainés : Dans un e-mail François nous apprend que les étudiants parrainés ont tous reçu les frais pour le 1er trimestre. Il y a un changement par rapport à la liste reçue en janvier (voir journal n° 2) : . Alice a décidé de continuer ses études au Groupe scolaire Kinazi en 4ème où elle a étudié le premier cycle en rentrant en famille car ses parents ne peuvent pas trouver le complément du minerval accordé et le matériel scolaire.

Un nouvel étudiant a été choisi, il s’agit de Noël, présélectionné, François lui a rendu visite le 16 février, il était toujours à la maison, il attendait toujours quelqu’un qui peut lui accorder une assistance pour pouvoir continuer des études. Il devrait être en 5ème année de Construction.

Ce n’est pas le premier étudiant qui ne peut continuer suite à l’augmentation du minerval. Le comité rwandais demande de revoir le montant, car le minerval peut atteindre 90.000 FRW/trimestre et nous ne donnons que 60.000 FRW [± 70 €]. Notre comité décide de verser 75.000 FRW [±88 €] pour les 2ème et 3ème trimestres.

  • Etudes supérieures : « Vu que dans la zone des Secteurs de Rusatira et de Kinazi, beaucoup de jeunes ont terminé leurs études secondaires n’ont pas d’emploi et n’ont pas obtenu de crédits-bourses d’études de l’Etat pour poursuivre les études universitaires, les membres du comité de jumelage ont proposé de penser dans l’avenir au projet qui pourra aider ces jeunes à poursuivre des études menant à un métier ou une activité génératrice de revenus » (extrait du rapport annuel). Notre comité demandera la situation des prêts et remboursements à ce jour. Il était prévu que les remboursements permettraient au comité de Rusatira de donner de nouvelles bourses d’études remboursables.
  • Grands projets : Les membres du comité rwandais souhaitent que le comité de Ganshoren cherche des financements non seulement de petits projets mais aussi de grands projets nécessitant des budgets importants et assez élevés comme des projets de réhabilitation de vieilles infrastructures scolaires ou de construction des centres de formation professionnelle des jeunes. Notre comité demandera des précisions concernant ces grands projets (coût et finalité). Cela pourrait se faire sur l’idée de centre de formation professionnelle où l’on pourrait même (et pourquoi pas) apprendre à réhabiliter des constructions.

2. Activités pour les 45 ans du jumelage

  • 5 mai vernissage de l’exposition des dessins belges et rwandais aux centres culturels « La Villa » (ouverture académique à 19h) et De Zeyp (spectacle d’ouverture à 20h). L’exposition sera ouverte à la Villa du 6 au 12 mai de 14 à 18h (fermée le dimanche 7) et au Zeyp du 6 au 14 mai de 9 à 21h. Elle permettra aux visiteurs de désigner « le prix du public » parmi les dessins belges et rwandais. Elle comptera aussi des coins-découvertes sur la culture rwandaise et les réalisations à Rusatira.
  • Le président montre le projet pour les 3 nouvelles bâches (panneaux) du parcours historique du jumelage : un panneau pour 2 années du jumelage, 20 panneaux avaient été faits pour les 40 ans, il se renseigne pour le prix de la confection de ces bâches. L’inauguration du parcours se fera samedi 20 mai à 14h et sera suivie à 15h30 d’une séance académique à la maison communale avec remise des prix du concours de dessins.

. Soirée de solidarité du jumelage le 6 mai dès 18h30 au Hall des Sports.

Cette soirée est organisée avec le soutien de la solidarité Nord-Sud par une équipe de 4 jeunes : Gwenaëlle, Elodie et Pauline (3 petites-filles du fondateur du jumelage Monsieur Demanet) et Melissa (plus de détails dans le journal d’avril).

↑ début de l’article ↑

Nouvelles de Rusatira-Kinazi

 Les activités du Jumelage à Rusatira-Kinazi en 2016 (extraits du rapport de l’Aprojumap)

1. Réunions du comité de jumelage et bilan des activités du Jumelage

Le comité de jumelage a tenu 6 réunions pour mettre au point les activités menées dans le cadre du jumelage entre les secteurs de Rusatira et Kinazi et la commune de Ganshoren.

Ces réunions ont portés sur les points sur les points suivant :

  • sélection des nouveaux étudiants à parrainer en 2016 (le minerval de tous les trimestres a été payé à temps)
  • sélection des petits projets à soumettre en 2016 (ils ont été élaborés et remis à temps)
  • projets financés et procédure de la mise en exécution (ils ont été bien exécutés selon les attentes)
  • dossiers des candidats aux bourses d’études supérieures (3 étudiants ont été retenus pour 2016-2017)
  • restructuration du comité de jumelage Rusatira/Kinazi
  • Redynamisation des échanges entre les comités de jumelage [demande d’échange de courrier, pas suivi]
  • Les élèves à aider dans le programme de «school feeding» (voir ci-dessous)
  • concours de dessin à l’occasion des 45 ans du jumelage en 2017.

NDLR Les détails sur ces points sont dans les mensuels Jumelage de 2016

2. Soutien aux études secondaires : parrainages d’étudiants orphelins et pauvres, et ‘school feeding’

Les élèves (14) des familles indigentes ont bénéficié de l’assistance en frais de scolarité qui leur a permis de poursuivre leurs études secondaires.

Les finalistes des études secondaires en 2015 ont obtenu leur diplôme, et parmi eux, deux ont obtenu de bons résultats leur permettant d’obtenir le crédit-bourse d’études accordé par l’Etat pour poursuivre leurs études universitaires. Ils ont en outre obtenu leurs primes de fin d’études secondaires accordées par Ganshoren. Avec l’argent obtenu, ces jeunes désirent initier de petits projets comme l’élevage dans leurs familles.

Comme nouvelle activité, le comité de jumelage de Ganshoren a accordé son soutien au programme «school feeding» pour aider les élèves indigents des écoles du système d’éducation de base de 9 ans et 12 ans (à payer les frais leur permettant de prendre le repas de midi (37 élèves ont été aidés).

Cette action a été très bénéfique pour les élèves et très appréciée par les écoles et les parents en particulier et par toute la communauté en général. Lorsque l’élève parvient à prendre le repas de midi à l’école, il lui est facile de suivre aisément les cours.

C’est une motivation très importante aux élèves pour être ponctuels et réguliers aux cours et qui favorisera sans nul doute la bonne réussite des cours enseignés.

3. Petits projets annuels 2016 (annuels car choisis et réalisés la même année)

(NDLR les projets 2017 ont été soumis au comité rwandais en février et reçus à Ganshoren en mars 2017).

Grâce au financement du comité de jumelage de Ganshoren, quatre écoles de Rusatira et de Kinazi ont bien exécuté leurs projets. Leurs objectifs de protéger l’environnement contre l’érosion et de récupérer les eaux pluviales ont été atteints.

bancs et tables à Gafumba réfectoire de Gafumba Aussi, les élèves du Groupe Scolaire de Gafumba prennent leurs repas suite au financement de son projet de fourniture de tables et de bancs pour équiper le réfectoire de l’école.

De plus, les bénéficiaires des projets ont remboursé leurs crédits-bétail (vaches, chèvres) en faveur de nouveaux bénéficiaires qui n’avaient pas de bétail selon le contrat conclu entre coopératives des bénéficiaires.

Nouvelles de Rusatira-Kinazi

↑ début de l’article ↑

 Projets sociaux : bilan 2016 et célébration de la Journée mondiale du Refus de la Misère

Refus de la Misère Ces nouvelles sont reprises du Rapport 2016 de l’Aprojumap (voir ici). La célébration, réalisée avec l’appui du Jumelage, n’a pas eu lieu le 17 octobre (date fixée par l’ONU), mais le 6 décembre, pour permettre la présence d’Eugène Niyigena (en Belgique le 17/10 voir Jumelage n°10).

Etaient présents les bénéficiaires de l’APROJUMAP des secteurs Rusatira-Kinazi, étaient heureux d’accueillir des représentants des bénéficiaires venants des autres zones d’intervention de l’APROJUMAP, des représentants d’associations ... , les membres du comité de jumelage, les autorités des secteurs Rusatira et Kinazi et d’une représentante du maire du district de Huye.

Le thème choisi pour l’année 2016 par l’organisation internationale ATD Quart Monde était :

«De l’humiliation et l’exclusion à la participation : éliminer la pauvreté sous toutes ses formes».

Les cérémonies ont été agrémentées par la messe, le défilé des bénéficiaires, les danses, les témoignages des bénéficiaires, les encouragements de personnalités, l’octroi du crédit bétail), et le partage convivial.

Dans les témoignages des bénéficiaires, ils n’ont cessé de déclarer sur la vie précaire qu’ils ont vécue et sur les changements positifs vis-à-vis des mauvaises conditions de vie dans leurs ménages avant de bénéficier des actions dont l’APROJUMAP s’est servie pour les aider à s’en sortir dignement.

Voici le témoignage de Vestine, bénéficiaire du secteur Rusatira :témoignage de Vestine

«J’étais une personne sans espoir à l’avenir, sans abri, sans habillement, à vrai dire, je n’avais rien. J’avais toujours honte de rencontrer les autres. Par chance, j’ai été identifiée pour être une bénéficiaire de l’APROJUMAP. Les assistantes sociales ont fourni un grand effort pour m’apprendre à progresser. Elles me visitaient souvent à la maison, et m’ont invité à suivre différentes formations, et petit à petit je me suis décidée à me réintégrer dans la société. J’ai bénéficié du petit bétail et l’APROJUMAP m’a fait construire une maison. Aujourd’hui, je suis digne et fière de témoigner, je me sens forte et capable d’approcher les autres en vue du développement intégral de nos familles. Je suis dirigeante de notre village et même présidente de notre coopérative».

Pour l’APROJUMAP, le coordinateur [Eugène] a présenté le message de salutations du Comité de jumelage de Ganshoren et de l’Echevine de Solidarité Karima Souiss, qui tient à cœur le jumelage entre la commune de Ganshoren et Rusatira-Kinazi et qui a contribué pour le bon déroulement et la réussite de cet événement.

Il a aussi rappelé que le Jumelage Ganshoren & Rusatira prépare pour 2017 l’anniversaire de 45 ans. Certaines activités sont prévues, notamment le concours de dessin «Unis on est plus forts».

Il a ensuite rappelé l’origine de la journée du refus de la misère initiée par le prêtre Joseph Wresinski qui a mis à jour la classification du «Quart-Monde» pour faire reconnaître les droits des oubliés […]. L’APROJUMAP se félicite du pas franchi par les bénéficiaires des projets qui témoignent être sortis des conditions de vie désastreuses, en soulignant sa mission de poursuivre ses projets d’actions de solidarité pour construire une société sans extrême pauvreté. Aux autorités administratives, il a dit ses remerciements pour leur implication dans le suivi des bénéficiaires pour la durabilité des actions initiées par l’APROJUMAP.

vaches remboursées (1) Enfin, us et coutumes de la tradition au Rwanda obligent, l’occasion a été offerte d’octroyer à 22 familles des vaches remboursées par leurs collègues [NDLR dans le cadre de prêts rotatifs, les vaches ont été remboursées par les premiers veaux qu’elles ont mis bas, sur le modèle des prêts rotatifs de chèvres réalisés par le Jumelage depuis 2003].vaches remboursées (2) ↑ début de l’article ↑


Beginpagina | Contact | Overzicht van de site | |

De activiteit van de site opvolgen nl  De activiteit van de site opvolgen hier het laatste maandblad  De activiteit van de site opvolgen Archieven   ?

Site gebouwd met SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License