Jumelage Ganshoren Rusatira
33ème année – n°4

avril 2018

vendredi 6 avril 2018 par Webcomité

 éditorial : Un Jumelage pour améliorer la vie des gens là où ils vivent, aide et veut aider à la cohésion sociale et à l’action Commune hospitalière de 11.11.11

La soirée belgo-rwandaise du 10 mars l’a bien montré : le public, les bénévoles, les artistes représentaient la diversité d’origines et de situations de la population de Ganshoren et environs, depuis la préparation rwando-belge de la salade de fruits exotiques, jusqu’au groupe Ivoire et Ebène.

En encourageant les activités nord-sud à tous niveaux (voir le rapport moral 2017, le Jumelage aide à la cohésion sociale.

Nous l’avions vu aussi lors de notre visite à Rusatira en 1998, où le président du comité de Jumelage nous avait dit « grâce à cette visite, je découvre les gens des secteurs reculés de ma commune ».

Mais aujourd’hui la cohésion sociale a des difficultés à se maintenir. Face aux violences, racismes, fondamentalismes, certains prônent le repli sur soi, assimilant les réfugiés…aux horreurs qu’ils ont fuies. Pourtant si nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde, nous avons voulu assumer notre part : 1954 Villages européens (Père Pire), 1978 ’Terre d’asile’ (Pierre Mertens), 1994 lors du génocide.

Le Rwanda accueille depuis 2016 Maggy Barankitsé, des maisons Shalom du Burundi.

Quand les circonstances l’exigent, un accueil intelligent et respectueux de nos frères humains est une nécessité ici au nord, si nous voulons garder logique notre but humaniste et humanitaire d’améliorer la vie des gens au sud, là où ils vivent.

A Ganshoren, nous soutenons donc le CNCD-11.11.11 et sa campagne ’Commune hospitalière’ pour la justice migratoire (cf. Jumelage n°9 p.4). Et rendez-vous au 18 avril (cf. la colonne de droite « agenda ») !

Gilles Labeeuw

Assemblée générale

 PROCES-VERBAL DE L’AG DU 20 MARS 2018 DE NOTRE ASBL

Présents : Henri CANART, Arlette et Gilles LABEEUW. Monique LEBOUTTE, Karima SOUISS et Agnès STIERNET.

Procurations :André DEMARQUE (à Henri CANART), Marguerite MANNAERT (à Arlette PROVENSAL épouse Labeeuw) et Cécile VINCKE (à Gilles Labeeuw).

Excusée :Josiane ROMPTEAU.

1. Approbation du PV de l’AG du 28 mars 2017 le PV est approuvé à l’unanimité.

2. Rapport moral de l’exercice 2017

Le président Gilles Labeeuw lit le rapport de l’exercice 2017, le 28ème de notre ASBL et la 45ème année de notre jumelage. Le rapport est approuvé après quelques petites modifications (déjà incluses dans le texte.

3. Rapport de trésorerie 2017 et rapport du vérificateur aux comptes

Henri Canart, trésorier, présente clairement les comptes détaillés de l’exercice (dépenses 21 930 € hors bourses remboursables).

La vérificatrice aux comptes, Odette Maquestiau, déclare avoir examiné la comptabilité et constaté que les opérations étaient conformes aux documents qui lui ont été transmis ; elle le félicite pour la tenue des comptes. L’assemblée remercie le trésorier et la vérificatrice et la re-désigne pour 2019.

Recettes 2017 en % Dépenses 2017 en %

4. Approbation des comptes et décharge aux administrateurs

Les comptes sont approuvés à l’unanimité et décharge est donnée aux administrateurs.

5. Administrateurs, membres effectifs : arrivées et retraits

Pas de changements

6. Budget 2018

Après quelques petites modifications le budget a été approuvé à l’unanimité. Il est prévu d’utiliser une partie des sommes reçues les années précédentes : une partie du legs M. pour le parrainage de 6 étudiants orphelins du secondaire ; et 6 étudiants du secondaire seront parrainés grâce à l’argent reçu du Collège du Sacré Cœur à la suite d’une marche parrainée.

7 Bilan de la soirée belgo-rwandaise

Soirée réussie par ses animations remarquables, par son buffet belgo-rwandais très apprécié, par une super équipe de bénévoles et surtout par sa participation très conviviale : près de 140 personnes, dont 4 échevins et 8 conseillers communaux. Bénéfice : 2543 €, cet argent permettra de soutenir les projets à Rusatira et mieux parrainer les étudiants du secondaire démunis et orphelins.

8 Petits projets 2018 à Rusatira

Le comité a reçu la liste des petits projets demandés par Rusatira. 12 projets sont proposés : équipement en bancs d’écoles, citernes pour récolter l’eau de pluie, financement de pépinières, construction d’un local réservé aux filles dans une école primaire. Comme précédemment, le comité demande plus de détails sur ces projets (raison de la demande, devis) avant de faire son choix.

 RAPPORT MORAL 2017 de notre ASBL :

partie 1/2 : l’action de notre comité de jumelage ASBL à Rusatira

L’année 2017, 28 ème de notre ASBL, a permis de célébrer les 45 ans du Jumelage communal en renforçant nos actions,

au Nord comme au Sud.

A Rusatira, les 45 ans ont été marqués par le concours de dessin et deux célébrations jubilaires,

et le nouveau projet social LIVE a démarré

A Ganshoren, les activités (concours de dessin, expositions, séance académique, soirée, etc.) ont été très suivies, ce qui – avec l’appui du bénévolat - a permis de renforcer le parrainage des étudiants démunis et de préparer un projet prioritaire et le lancement du projet LIVE

1. Situation générale du Jumelage à Rusatira-Kinazi, petits projets réalisés, échanges de lettres et colis, et visites

1.0 Notre Jumelage concerne les secteurs administratifs de Rusatira et Kinazi (2 x 6 cellules + 1 à Kigarama secteur de Rwamiro) du district de Huye, près de Butare dans la province du Sud, qui recouvrent l’ancienne commune de Rusatira. Le Jumelage porte le nom Rusatira-Ganshoren, il est coordonné par les secrétaires exécutifs des secteurs et le maire de Huye, à qui doivent être adressés les colis éventuels.

1.1 Le Comité de Jumelage rwandais (CJR) est constitué comme suit depuis 2016 : présidente : Isabelle Muhorakeye directrice d’école, vice-président : Viateur Harindintwali président de coopérative, secrétaire-trésorière : Bernadette Nyinawumuntu enseignante, conseillers : Athanase Mbyayingabo et Vital Migabo secrétaires exécutifs resp. de Rusatira et Kinazi, facilitateur : François Habimana de l’ONG rwandaise Aprojumap.

Avec le bureau précité, le comité compte 18 membres (enseignants 4, santé 2, bénéficiaires des projets 4, religions 4, autorités 2, Aprojumap 2).

Le Bureau a tenu plusieurs réunions consacrées aux célébrations des 45 ans, au suivi des étudiants boursiers et au suivi des projets.

1.2 Les liens avec Rusatira sont assurés par Eugène NIYIGENA, coordinateur de l’ONG rwandaise APROJUMAP. Il joue un rôle de facilitateur pour 4 jumelages, aidé par HABIMANA François, chargé du suivi des Jumelages (à Butare), et par une petite équipe à Kigali.

Leurs e-mails (en 2017, 61 reçus par nous et 39 envoyés) [46 et 36 en 2016] nous informent sur les activités du Jumelage, dont ils transmettent les envois et financements et leurs justificatifs, participent aux réunions et facilitent les actions. Leur rapport annuel 2017 est en préparation.

1.3 Pour le reste du courrier et e-mails, il y a une diversification (chaque courrier reçu ayant reçu réponse, voir 1.6 pour les étudiants parrainés) :

  • Les demandes et remerciements pour les petits projets (directions d’écoles) : 9 lettres reçues [13 en 2016]
  • Des salutations et remerciements d’Isabelle Muhorakeye, présidente du CJR : 4 e-mails
  • Des nouvelles et salutations (surtout) ou demandes de boursiers anciens ou actuels des bourses remboursables : 9 e-mails L’encouragement des échanges demandé ici en 2014 et à Rusatira début 2016, commence un peu à se marquer, là où l’e-mailing est possible.

Le courrier de réponse de Ganshoren a été : 12 cartes de vœux au CJR, centre de santé, écoles [12 en 2016], 26 cartes aux étudiants [22 en 2016]. Le courrier est envoyé via l’APROJUMAP, en plus du courrier qui lui est destiné directement.

1.4 Le centre de santé de Rusatira (7 cellules sur 13 du CJR) a été soutenu par 2 colis de médicaments achetés sur place (1800 €, idem 2016).

1.5 Les 5 ’petits projets’ suivants ont ou seront réalisés en 2016-17 grâce au soutien et envois de Ganshoren vers Rusatira (montants versés) :

  • Equipement médical et paramédical du poste de santé de Gafumba (1.800 €)
  • Equipement d’une salle d’informatique (50 laptops reçus via OLPC) au groupe scolaire de Buhimba : 15 tables et 30 chaises (850 €)
  • Equipement du réfectoire au groupe scolaire de Kinazi 20 tables et 40 bancs pour repas de midi obligatoire (1.350 €)
  • Achèvement du toit d’une classe maternelle de l’école de Gafumba (800 €)
  • Contribution pour le Jubilé des 45 ans et la célébration de la journée mondiale du refus de la misère (500 €). Dans ces projets, il y a eu chaque fois une participation des bénéficiaires sous forme de cofinancement ou de travail.

Trois projets renforcent les groupes scolaires permettant l’enseignement secondaire inférieur de base gratuit (sauf repas) en externat.

1.6 Le système de parrainage des études du secondaire supérieur pour orphelins méritants se poursuit (parrainage interrompu l’année qui suit un échec, l’année scolaire allant de janvier à novembre). Le CJR aidé par l’Aprojumap choisit les parrainés (situation sociale, mérite), transmet les bulletins et lettres, et rentre un rapport annuel. En 2017, 20 étudiants ont été soutenus, dont 11 filles [2016 : 14 dont 5 filles], soit 10 anciens et 10 nouveaux. Les jeunes envoient leur bulletin et des lettres : 30 en 2017 [38 en 2016 ; voir aussi 1.7]. La bourse moyenne a été de 238 € en 2017 [205 € en 2016], financée en partie par le legs cité en 1.7 (5), les actions du Collège du Sacré-Cœur (5) et notre Comité y compris les dons (10).

Les 3 parrainés ayant achevé leur cycle en 2016 ont reçu 40 € pour insertion professionnelle (reçu 2 lettres).

1.7 Depuis 2012, grâce à un legs, un système de bourses remboursables a été mis en place pour les études supérieures de jeunes encore sans carrière professionnelle, sur base de contrats inspirés du micro-crédit. En 2017, 4 bourses ont été financées directement par notre comité pour l’année académique 2017-18 (sept.-juin) pour 4 futurs professeurs en dernière année [1.600 €]. Depuis 2012, 13 étudiants ont été ainsi soutenus.

De plus, avec les remboursements (commençant 2 ans après les études), le CJR soutient 1 nouvelle étudiante. Ceci augure bien de l’avenir, car fin 2018 le legs aura été totalement utilisé, et le système devra être auto-financé f sur base des prêts remboursés sous le contrôle du CJR.

1.8 Depuis juin 2016, l’action du jumelage s’est étendue aux repas scolaires de l’enseignement ‘de base’ secondaire (cf. 1.5). Il est en externat, gratuit mais avec repas obligatoires (coût trimestriel équivalant à 2 ans de mutuelle de santé), ce qui limite son but social.

L’action (appelée ‘school feeding’) a concerné 92 élèves : 20 aux gr. scolaires Maza, Buhimba, Gotana et Gafumba, et 12 à Kinazi (où les repas sont plus chers) [2035 €, 412 € pour 37 élèves en test en 2016]. En échange, ces élèves ont aidé aux activités des projets sociaux (fabrication de briques adobe) organisées par le Jesoruki (Jeunes Solidaires de Rusatira-Kinazi), groupe créé par l’Aprojumap avec e.a. de jeunes enseignants.

1.9 Le jubilé des 45 ans a été célébré 2 fois à Rusatira-Kinazi. D’abord lors de la journée mondiale du refus de la misère, avec lecture de la lettre du bourgmestre de Ganshoren par Nathalie Rucquois de l’ADA (voir 3.1). Puis avec les écoles et lauréats du concours de dessin. A cette occasion, un colis a été envoyé de notre comité à Rusatira-Kinazi, avec les lots et diplômes du concours de dessin des 45 ans, des cadeaux pour le CJR (bics personnalisés), et des dons (vêtements d’enfants pour le centre de santé, lampe solaire pour le poste de santé de Gafumba).

Nous avons reçu de Rusatira-Kinazi des paquets de café produits localement, à l’attention de notre comité, du bourgmestre et de notre échevine, qui ont écrit en remerciement.

2/2 : action de notre comité à Ganshoren et participation aux grands projets

2.1 Notre Comité a tenu 10 réunions, consacrées au suivi des projets (voir 1.5), aux parrainages et bourses d’études, à la célébration des 45 ans du Jumelage et à la mise au point des activités à Ganshoren (voir 2.4).

2.2 Le mensuel ’Jumelage’ a paru 10 fois en 2017. Il a permis de diffuser largement l’information reçue de Rusatira et de suivre le bon déroulement des projets, en ajoutant des informations d’ouverture vers les pays du Sud. Fin 2017, la diffusion atteint 475 exemplaires soit :

298 par e-mail (dont 29 avec synthèse en néerlandais), 92 en diffusion manuelle, 69 par poste, 16 en envoi groupé ou e-mail au Rwanda

[en 2016 : 456 ex. = 274+98+70+14]. La coordination est assurée par Arlette P. aidée pour la diffusion par Claude C., Léo M. et Annie W.

Depuis 2017, le site web de la commune reprend à nouveau – assez régulièrement - le mensuel.

2.3 Grâce au dynamique G.G. nos activités sont présentées chaque mois sur le site www.ganshoren-rusatira.be qui a enregistré +25 visites/jour sur une ou plusieurs pages [moy. 22 en 2016] soit + 8.350 visites/an dont 22% en néerlandais [2016 : + 8.000 et 17%].

2.4 Pour faire connaître à la population de Ganshoren et environs la culture des pays du Sud, en particulier du Rwanda, les actions suivantes ont été réalisées avec l’appui de la commune de Ganshoren, et en particulier de l’échevine de la Solidarité Nord-Sud Karima Souïss :

  • 19/2 projection du film sur le Dr Mukwege, au Zeyp, à l’initiative du Wereldwerkgroep (env. 95 participants)
  • avril participation à l’action de Carême-Pâques : Ste-Cécile 590 € outre les dons [2016 : 454 €] et Collège S.C. (1055 €) [1450 € en 2016]
  • 6/5 14ème soirée du Jumelage, formule Cheese & Wine, organisée par les petites-filles Demanet et associées : Gwenaëlle, Pauline, Elodie et Mélissa et l’appui matériel de la commune, avec un beau spectacle (chorale gospel africaine, les chansons du jeune rwandais Chrysanthe, etc.) et la magnifique tombola gourmande de Pascale, la fille de Guy Demanet (échevin créateur du Jumelage en 1972). Beau succès : 180 participants dont le nouv. bourgmestre, 5 échevins, 5 conseillers [2016 : 237, 2, 2] ; bénéfice 4.373 € [2016 : 6244 €]
  • 6-12/5 expositions des dessins de Ganshoren et Rusatira du concours des 45 ans à La Villa et au Zeyp, y compris des ‘coins-découvertes’ (noms rwandais, écoles, parrainages) ; vernissage le 5/5 avec chansons multiculturelles d’Ivoire et Ebène, devant le bourgmestre, 4 échevins, 4 conseillers et un public motivé (40 pers.).
  • 20/5 au 6/6 inauguration de l’expo outdoor « Si le Jumelage m’était conté » av. Van Overbeke, 20 pers. dont 1 échevine et 4 conseillers
  • 20/5 remise des prix du concours de dessin à la Maison communale, 30 pers dont 2 échevines et 4 conseillers communaux
  • 10/9 stand au marché annuel dans la tente communale : infos, dégustation, artisanat, cartes à signer pour Rusatira : 63€ [2016 : 125€]
  • 1/10 9ème petit déjeuner de la solidarité nord-sud, organisé par la commune, avec le Wereldwerkgroep : 119 participants dont 6 échevins et 5 conseillers communaux [90, 3 et 3 en 2016], avec présentation de l’action ‘Commune hospitalière’.

Le bénéfice de 731 € [2016 : 600 €] a été remis pour 50% à 11.11.11 FR et 50% au Wereldwerkgroep qui l’a offert au Jumelage.

Un stand Oxfam a permis d’acheter des produits équitables pour 209 € [2016 : 174 €].

  • 9-10/12 Marché de Noël à La Villa : vente d’artisanat et cartes de vœux, recette 464 € pré- et post-ventes comprises [445 € en 2016].

A noter que, comme en 2016, un grand nombre de cartes de vœux ont été achetées en France, pour 408 €

2.5 Notre comité est membre du Centre Culturel, où Arlette Provensal-Labeeuw nous représente au CA et à l’AG.

3. Grands projets pilotés par l’ADA (Auto-Développement Afrique, ex-ABR), l’APROJUMAP (partenaire rwandais) et autres

3.1 L’ADA (Auto-Développement Afrique ASBL, ex-Association Belgique-Rwanda ABR), qui s’occupe de 3 jumelages (Woluwe-St-L, Kraainem, et Ganshoren pour les grands projets) et travaille aussi au Burundi et en RDC, est reconnue depuis 2017 par la DGD comme ONG-programme (projets sur 5 ans). Notre ASBL y est représentée par G. Labeeuw (CA) et Monique Leboutte (AG pour plate-forme Afrique centrale).

3.2 L’ADA a lancé le projet LIVE (2017-2021) de Lutte Intégrée contre la Vulnérabilité et l’Exclusion, dans la lignée des projets sociaux réalisés de 2004 à 2014, sur 6 secteurs du Sud-Rwanda dont Rusatira et Kinazi,. Notre Jumelage a donc participé pour 2.500 € à la 1ère année du projet.

3.3 Comme chaque année, le Jumelage a assuré le vestiaire du spectacle annuel de l’ADA (« Sous la robe », le 21/4/2017).

4. Rôle du Comité dans l’Opération 11.11.11 organisée par le CNCD

4.1 Notre Comité a cessé de fonctionner comme ‘coordinateur local’ de 11.11.11 Ganshoren du CNCD, mais a continué à soutenir l’Opération, d’une part sur Ganshoren (coordination assurée par Berchem, avec l’appui de Ganshoren), d’autre part avec l’ADA (ONG) à Kraainem.

L’année 2017 a effectivement permis de célébrer les 45 ans du Jumelage à Ganshoren comme à Rusatira-Kinazi, en renforçant nos actions.

A Ganshoren, les activités diverses du jubilé ont eu un beau succès grâce à l’appui communal (échevine K. Souiss et Catherine Szikora), qui a assuré la continuité du bourgmestre décédé Mr Gillard jusqu’au bourgmestre actuel Mr Génard.

A Rusatira, les 45 ans ont permis de motiver la population, en particulier : les écoles qui ont participé au concours de dessin, les jeunes parrainés et boursiers, et les jeunes étudiants démunis soutenus pour leur repas scolaire avec la nouvelle action ’school feeding’.

Cet enthousiasme est de bon augure pour le démarrage du projet social LIVE 2017-21, pour le soutien duquel nous espérons une augmentation du subside communal qui était inchangé depuis 1994.

Cet enthousiasme s’est marqué aussi avec tous bénévoles qui ont fait le succès de la soirée belgo-rwandaise 2018, que nous remercions ici.


Accueil du site | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site notre mensuel est ici   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License