Jumelage Ganshoren Rusatira
33e année – n° 7,8

juillet-août 2018

lundi 20 août 2018 par Webcomité

EDITORIAL

 Henri Canart, trésorier du jumelage, nous a quittés, en laissant un message fort !

Ce 13 juillet, Henri Canart, est décédé, emporté par une fibrose.

Pour le comité de Jumelage, c’est une grande perte, à la fois comme expert, toujours de bons conseils, mais surtout comme ami, comme résumé en fin d’article.

L'hommage des étudiants pour Henri Canart à Rusatira

Nous retenons le message qu’il a précisé pour organiser ses funérailles :

« offrande de partage pour l’éducation des enfants de Rusatira » et lecture de ’l’évangile des talents’ (cf par ex. texte)

C’est un thème qui lui tenait à cœur comme croyant. Il voulait encourager ainsi chez les jeunes l’esprit d’entreprenariat, dans le sens du ‘partage des talents’ (loin de l’interprétation ‘capitaliste’ du texte) :

« vous les jeunes, si vous avez des talents, si vous avez de l’amour, ne les cachez pas dans le sol pour les conserver, mais faites les multiplier, pour que d’autres en profitent ! ». Merci, Henri !

Gilles Labeeuw.

Rapport de la réunion du 19/06/2018

 Petits projets 2018 et projet prioritaire à Rusatira, djembé au Marché de Ganshoren

Présents : Clara BRACKE, Abderrahim CHERKE, Arlette et Gilles LABEEUW. Monique LEBOUTTE et Agnès STIERNET

ExcusésHenri CANART, Josiane ROMPTEAU et Karima SOUISS

1. Nouvelles de Rusatira et discussions des petits projets 2018

Reçu un e-mail de François Habimana, chargé des jumelages à l’APROJUMAP, avec rapport de la réunion du comité de jumelage rwandais (voir ici), dont nous avons discuté.

1.1 Petits projets d’appuis à l’enseignement : 6 petits projets ont été approuvés à la réunion d’avril.

1.2 Financement des médicaments – mutuelle

Le comité nous demande de ne plus payer des médicaments au centre de santé de Rusatira- « l’impact de cette action n’est visible qu’il soit au niveau de la population ou du centre de santé comme institution ». Le comité nous propose d’utiliser ces fonds pour aider des familles pauvres qui ne sont pas capables de trouver les cotisations de mutuelle de santé. Nous sommes perplexes, nous croyons que les familles sont classées par catégorie, que les familles indigentes (cat. 1) ont droit à la gratuité de mutuelle et que les médicaments payés par Ganshoren permettaient de leur assurer des soins gratuits. Les familles pauvres (cat. 2) ou à revenus moyens (cat. 3) payent 3.000 FRW (3 €) par an, moins que les cat. 4-5. L’inscription à la mutuelle ne veut pas dire gratuité des médicaments. Nous attendons des renseignements complémentaires avant de décider.

1.3 Journée mondiale du Refus de la misère

Lors de cette journée (17 octobre) une fête est organisée à Rusatira surtout pour les bénéficiaires des projets sociaux. Ganshoren avait soutenu cette fête exceptionnellement en 2016 et 2017 (45 ans du jumelage), le comité nous avait demandé une aide de 500 € pour cette journée de 2018, ce que nous avions refusé en leur disant notamment que dans l’esprit d’ATD cette journée devrait être autofinancée, Le comité nous redemande un soutien pour cette action en précisant : « le comité considère cet événement comme une occasion de visibilité des actions du jumelage et aussi un bon moment d’échange d’expérience et d’apprendre comment lutter contre la pauvreté et enfin le partage ». Nous comprenons bien l’importance de cette fête comme décrite dans le rapport, mais nous ne changeons pas la décision prise lors de notre réunion du 16 avril. En particulier la commune de Ganshoren est ferme sur ce point.

1.4 Financement des plants d’arbres fruitiers à Mucunda du secteur Rusatira (petit projet 2018) :

Ce projet vise à éviter la malnutrition, en permettant un autofinancement par la vente du surplus des fruits : « Les familles recevraient des plants provenant de la coopérative Rusatira, chaque bénéficiaire signera un contrat un contrat avec le secteur pour bien entretenir ces arbres fruitiers ; un technicien chargé des forêts dans le secteur et le secrétaire exécutif de la cellule Buhimba guidé par l’agronome de l’APROJUMAP dans la zone assureront le suivi régulier ». Ce projet a été présenté par le secteur Rusatira, mais dans les commentaires de l’APROJUMAP, il était conseillé de verser l’argent (500 €) directement aux coopératives de l’APROJUMAP qui aident les villageois pauvres de Mucanda. Notre comité approuve cette solution, mais aimerait avant le versement connaître la répartition de ces 500 €  : achats des plants, salaires des moniteurs, nombre de familles et la participation demandées aux familles.

2. Projet prioritaire : de l’adduction d’eau à la construction d’une grande salle communautaire 

« Le district et la WASAC promettent la mise en exécution du projet d’adduction d’eau et donc les membres du comité ont préféré se retirer de ce dossier et ont pensé au financement d’une grande salle pour différentes activités » (voir les détails). Notre comité est heureux d’apprendre que la WASAC et le district promettent la mise en exécution d’un projet d’adduction d’eau, à grande échelle apparemment. Le comité a accueilli plutôt favorablement l’idée d’un soutien pour la construction d’une grande salle, mais nous attendons évidemment - comme pour l’adduction d’eau - un projet bien préparé avec devis détaillé.

3. Activités à Ganshoren

  • Bilan de la rencontre avec Joseph Ndwaniye autour de son livre du 17 juin : bilan positif, rencontre conviviale, les enfants étaient contents de l’animation avec Patrick. 15 enfants et 34 adultes présents ; bénéfice 42 € (l’argent n’étant évidemment pas l’objectif de cette rencontre).
  • Marché Annuel : nous y serons samedi 8 septembre pour faire connaître le jumelage et des spécialités rwandaises : arachides, maracuja, sambusas, crêpes et artisanat. Nous cherchons un joueur de djembé.

Nouvelles de Rusatira/Kinazi

 Le comité rwandais nous informe sur les projets 2018 et sur l’utilisation des ‘bourses remboursables’

Extraits du rapport de la réunion du comité de jumelage du 30 mai, les titres étant de la rédaction.

Le comité s’est réjoui d’accueillir un nouveau membre. Mr Prosper Rwamucyo, nouveau secrétaire exécutif (bourgmestre) du secteur Kinazi remplace Mr Vital Migabo, ancien secrétaire exécutif qui a été nommé dans un autre secteur à Huye. Mr Prosper Rwamucyo maîtrise les activités du jumelage car il a présidé précédemment le comité de jumelage de Mbazi-Simbi avec Woluwe St-Lambert.

1. Petits projets annuels 2018 en accord avec le comité de Ganshoren

Les membres du comité ont remercié d’abord le comité de Ganshoren au financement des projets de cette année à savoir l’achat de 4 citernes de rétention d’eau dans 2 écoles, fabrication de 60 pupitres des élèves dans 2 écoles, bancs de réfectoire et la construction d’un local réservé aux jeunes filles. Les écoles bénéficiaires des projets ont été recommandées de bien exécuter leurs projets afin de répondre les problèmes qu’ils avaient décrits et remettre les rapports à la fin des activités, juste avant le mois d’octobre 2018.

En ce qui concerne la plantation d’eucalyptus proposée par l’école primaire de Nyagiseyi, les participants estiment [comme à Ganshoren] qu’il faut renoncer à priori à ce projet car la parcelle de plantation que propose l’école est petite, et elle n’est même pas favorable à y planter des arbres à fruits.

2. Petits projets en discussion infos reprises à la réunion de Ganshoren, voir ci-avant

  • Plants d’arbres fruitiers à Mucunda)
  • Médicaments pour le centre de santé)
  • Journée mondiale du Refus de la Misère)

3. ‘Projet prioritaire’ d’une salle communautaire, plutôt que l’adduction d’eau financée par ailleurs

Dans la réunion, le Secrétaire Exécutif de secteur a informé aux participants que WASAC et le District promettent la mise en exécution du projet de distribution d’eau. Une étude de terrain sur ce projet est en vigueur depuis la fin du mois de mai. Ça sera un grand projet qui favorisera la distribution d’eau à une grande distance par rapport à celle qu’on avait considérée. Les membres du comité ont préféré de se retirer dans le dossier car il y a d’autres priorités utiles à la population de la zone.

A l’issue de la réunion, le secteur Rusatira a présenté une proposition d’appui financier pour construire une grande salle pouvant accueillir un grand nombre de personne (au moins 300 personnes). En expliquant le projet, il a montré que ce secteur se situe au centre des 4 secteurs voisins et lorsqu’il y a une réunion qui regroupe les autorités où même la population venue dans ces secteurs, ils se rencontrent sous le soleil ou ça devient compliqué pendant la saison pluviale. Cette salle pourra faciliter aussi les animations des jeunes, théâtres, soirées même aussi les cérémonies communautaires comme les mariages, fêtes comme celle du refus de la misère. Les participants trouvent que c’est une action utile dans la zone du jumelage malgré qu’il aura besoin d’un budget qui dépasse les moyens du jumelage [pour les ‘petits projets annuels’] et ils ont recommandé au secteur de faire un devis abordable avec une forte participation de la population bénéficiaire.

4. Bourses d’études remboursables pour l’enseignement supérieur

Suivant le contrat de ce projet signé entre le comité de jumelage de Ganshoren et celui de Rusatira, les fonds que Ganshoren devait verser sont déjà liquidés. Les derniers ont reçu le minerval de cette année académique et ils suivent la dernière année. Une élève a déjà bénéficié le minerval sur les fonds remboursés. 15 étudiants ont reçu de ces fonds.

On est juste à l’étape de remboursement. Trois ont déjà remboursé, deux sont en cours et on attend encore 5 personnes qui ont terminé dans les années passées. Soit une petite somme petit à petit juste pour montrer la bonne volonté et augmenter cette somme lorsqu’il trouve un emploi qui lui permet d’obtenir assez de moyens. Il a été recommandé d’approcher chacun pour le sensibiliser à rembourser et informer les autorités pour intervenir lorsqu’il y a ceux qui ne veulent pas rembourser.

Aussi, le comité de jumelage a proposé une rencontre durant les vacances d’été avec tous ces bénéficiaires.

In memoriam à Ganshoren et à Rusatira

 Henri CANART, trésorier du Jumelage, décédé le 13 juillet : des hommages forts à Ganshoren le 20 juillet comme à Rusatira le 10 août

Henri Canart Découvreur du Monde Henri Canart est né le 9 mars 1944, à Estinnes-au-Val (Hainaut). Après des études au Collège de Bonne-Espérance et une licence en sciences économiques, il devint un « découvreur du monde », d’une part pour son métier (équipement des entreprises en machines et outils, surtout en Algérie), et d’autre part pour découvrir le monde avec son épouse Véronique et ses 4 garçons.

Il a suscité l’admiration de tous par sa tendresse envers son épouse atteinte d’un AVC en 2013.

Un des fondateurs du ’Comité de Jumelage’ il le fut en 1982, avec Marguerite. Mannaert, pour soutenir le Jumelage communal avec Rusatira voté en 1972 grâce à Guy Demanet, dans la foulée de l’Opération 11.11.11. Il succéda comme trésorier à Guy Demanet en 2004, devenant l’interlocuteur privilégié du Comité de Jumelage rwandais aidé par l’asbl rwandaise Aprojumap, et suivant de près toutes les projets.

avec Eugène d'Aprojumap avec Eugène Niyigena d’Aprojumap (2015)avec Véronique, sous l'oeil d'Arlette avec Véronique, sous l’œil d’Arlette (2018)avec l'ancienne bougmestre M. Carthé avec l’ancienne bourgmetsre M. Carthé (2017)

Pour soutenir les études des jeunes de Rusatira-Kinazi avec le Jumelage, il avait mené 3 types d’interventions :

  • la mise au point l’intervention de parrainage du minerval du secondaire (supérieur), 75 étudiants depuis 2000.
  • la création de l’intervention ’bourses remboursables’ pour les études supérieures, soit 15 étudiants depuis 2011
  • la création des ’school feedings’, assurant les repas scolaires des jeunes défavorisés du sec. inf., 96/an dep. 2015.

la messe célébrée le 10 août A Rusatira, une messe a été célébrée le 10 août en présence du staff l’Aprojumap (emmené par Eugène Niyigena et François Habimana), du secrétaire exécutif de Rusatira, des membres du comité de jumelage, des religieuses de l’école de Kiruhura, des bénéficiaires des projets sociaux du jumelage (LIVE), et surtout des étudiants soutenus par les 3 types d’interventions du jumelage, tant les anciens que ceux encore aux études. François précise en outre que la messe a été animée par les élèves parrainés et ceux du school feeding.

« L’évangile des talents » L’abbé David Rekivuge a préché à Rusatira sur l’évangile des talents, que Henri avait demandé de lire à ses funérailles à Ganshoren. C’est un thème d’évangile qui lui tenait à cœur comme croyant. Il voulait ainsi encourager chez les jeunes l’esprit d’entreprenariat, dans le sens du ‘partage des talents’, que l’on peut résumer ainsi : « vous les jeunes, si vous avez des talents, si vous avez de l’amour, ne les cachez pas dans le sol pour les conserver, mais faites multiplier talents et amour autour de vous, pour que d’autres en profitent aussi ».


Accueil du site | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site notre mensuel est ici   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License