Jumelage Ganshoren Rusatira
Het maandblad Jumelage nr 9 van zijn 33ste jaar

september 2018

dinsdag 18 september 2018 door Webcomité

„sorry, dit artikel is niet vertaald; Hieronder gaat het originele in het Frans.”

Famine en hausse dans le monde, selon les Nations-Unies,

 des raisons de participer au Petit Déjeuner de la Solidarité du 7 octobre, aux Tarins

Début septembre, une série d’agences des Nations-Unies réunies autour de la FAO (l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture) ont publié leur rapport 2018 sur la lutte contre la faim www.who.int/nutrition/publications/foodsecurity/state-food-security-nutrition-2018-inbrief-fr.pdf

Mauvaise nouvelle : pour la 3ème année consécutive, le nombre de personnes souffrant de famine a augmenté dans le monde, atteignant 821 millions de personnes (+ 2% en 1 an), soit 1 humain sur 9.

Même si les liens entre famine et migrations sont certainement très complexes, on remarquera que le nombre de personnes souffrant de la faim selon les grandes régions atteint ainsi :

39 millions de personnes en Amérique latine et Caraïbes, soit 6% des 649 millions d’habitants (chiffre PRB.org )

515 millions de personnes en Asie, soit 11,4 % des 4.536 millions d’habitants

256 millions de personnes en Afrique, soit 20,0 % des 1.284 millions d’habitants, ou 1 Africain sur 5 !

Pour les Objectifs du Développement durable votés en 2015 par l’ONU, qui visent pour 2030 le ‘zéro famine’, c’est un pas en arrière. Le rapport cite dans les causes : les phénomènes climatiques extrêmes, les conflits, les crises économiques ou les politiques trop timides de planning familial.

Mais le rapport indique aussi des domaines en amélioration, comme la lutte contre les retards de croissance par malnutrition des enfants jusque 5 ans, dont le nombre a diminué de 8,5% en 5 ans.

Autrement dit, il y a espoir si nous agissons ! Rendez-vous ce dimanche 7 octobre aux Tarins, entre 8h30 et 11h, pour soutenir la Solidarité Nord-Sud et 11.11.11, et nous informer sur les projets en cours à Rusatira (voir page 3 et page 4), avec des produits équitables du Sud et artisanaux d’ici !

Gilles Labeeuw.

Rapport de réunion du 28/08

 Projets 2018 et projet prioritaire à Rusatira, nouvelles des étudiants parrainés

Présents : Micheline BACHMAJER, Abderrahim CHERKE, Arlette et Gilles LABEEUW. Monique LEBOUTTE, Josiane ROMPTEAU, Karima SOUISS et Agnès STIERNET

La réunion a commencé par une minute de silence en mémoire de notre ami et trésorier Henri Canart

1. Nouvelles de Rusatira et des étudiants parrainés

  • Reçu de Eugène Niyigena un e-mail pour nous avertir que nos cartes de vœux commandées avaient été remise à la coordinatrice d’un séjour d’immersion au Rwanda de jeunes de DBA (Défi Belgique Rwanda).

Eugène signale que la plupart des activités réalisées lors du séjour ont eu lieu dans la zone du jumelage Rusatira-Kinazi où il a été question de construire 2 maisons pour 2 familles sans-abris, d’effectuer un chantier santé au centre de santé de Rusatura, de faire un chantier ‘école primaire’ au groupe scolaire de Buhimba où ils logeaient, de visiter des bénéficiaires à domicile ainsi que d’effectuer des stages agricoles dans les coopératives.

  • Reçu l’état de la mise en exécution des projets de 2018 financés par Ganshoren » (voir page 4)
  • Etudiants parrainés : Les étudiants étaient en petites vacances au mois d’août (fin du 2ème trimestre), chacun d’eux nous a envoyés une lettre, nous avons reçu 20 lettres (voir page 3)

Nous avons aussi reçu leurs résultats du 2ème trimestre. Ils ont progressé, la moyenne est passé de 64% à 67,8% :

Les résultats sont compris entre 51,4% et 86,8%.

2. Suite du choix des petits projets annuels de 2018 (suite)

François Habiman (APROJUMAP) nous a envoyé un mail avec les éclaircissements aux questions que nous lui avions posées sur ces petits projets suite à note réunion du 28 août.

  • Appui à la promotion de la santé, paiement de-mutuelle de santé : Le comité de jumelage nous a demandé d’utiliser les fonds destinés jusqu’ici à l’achat de médicaments pour le centre de santé plus en amont, pour le paiement la mutuelle de personnes en difficulté, ce qui leur assure l’accès aux médicaments.

En 2017, 76% de la population de Rusatira/Kinazi adhérait à la mutuelle de santé. Les Rwandais sont classés en catégorie : les indigents (catégorie 1) ont la mutuelle gratuite, ils sont pris en charge par l’Etat. Pour les pauvres (catégorie 2) la cotisation s’élève à 3.000 FRW (+/- 3 €) par an par an et par personne. La personne en ordre de cotisation ne paie que le ticket modérateur (entre 0,20 € et 0,30 €) reçoit gratuitement les médicaments et ne paie que 10% du service rendu dans un hôpital.

Mais il arrive qu’une famille pauvre (non indigente) se dégrade, par ex. si une forte pluie endommage les cultures. Suite à ces calamités, le paysan pauvre n’est temporairement pas en mesure de verser la cotisation de mutuelle, et doit payer à 100% les services de santé. L’apport du Jumelage serait destiné à assurer la cotisation de ces paysans en difficultés temporaires, mais que le comité de jumelage et les autorités encourageront l’année suivante à bien travailler pour pouvoir cotiser elle-même. La liste des gens aidés changera d’une année à l’autre.

Le comité marque son accord et versera 900 € en 2018 (900 € ayant été versés début 2018 pour médicaments) et 1.800 € en 2019. Fin 2019, l’aide sera évaluée pour voir si le but est atteint : % de familles ayant pu reprendre leurs propres versements (cat. 2), % de familles transférées en cat. 1 vu des difficultés sans fin, etc.

  • Financement des plants d’arbres fruitiers à Macunda du secteur Rusatita

Ce projet vise à éviter la malnutrition et une augmentation des revenus par la vente du surplus des fruits Il est demandé 500 € qui sera une contribution à la coopérative des bénéficiaires d’Aprojumap à Rusatira, Avant de prendre une décision notre comité aimerait encore quelques précisions : les familles doivent-elles payer une partie des plants et vendre ses fruits à la coopérative ?

  • Construction d’une salle communautaire (projet prioritaire)

Nous avons reçu le devis détaillé, mais le projet devra être réduit pour ne pas dépasser nos moyens.

3. Activités d’automne

Marché annuel : l’horaire est établi pour la garde du stand et les différentes tâches sont distribuées (montage et démontage du stand, préparation des crêpes et des sambusas, djembés...)

Petits déjeuners du 7 octobre : discussion détaillée à la prochaine réunion

Nouvelles de Rusatira/Kinazi

 LES 20 ÉTUDIANT(E)S PARRAINÉS NOUS ÉCRIVENT,

et leur note moyenne a augmenté au 2ème trimestre 2018 !

En 2018, le Jumelage a soutenu le minerval du secondaire supérieur de 20 étudiants orphelins et pauvres. Ils ont profité de leurs 15 jours de vacances en août (fin du 2e trimestre) pour nous écrire avec leurs remerciements, leurs résultats, leurs succès et difficultés, et leurs vœux au 3e trimestre.

François Habimana qui a organisé l’envoi, relève que « les résultats montrent qu’ils ont progressé, car la note moyenne du 2ème trimestre est 67.8% tandis que celle du 1er trimestre était 64.1% ».

Voici des extraits de leurs lettres (en anglais), en équilibrant les envois des 10 filles et 10 garçons.

Jean Berchmans (un prénom au Rwanda), très bon élève en maçonnerie (82,6% au 2ème trimestre.), signe sa lettre par un dessin très original  Le dessin de Jan Berchmans

Les problèmes de santé ont été un souci pour beaucoup d’entre eux, comme pour Bosiane, une fille étudiante aussi en maçonnerie, ou pour Marie-Claire, étudiante en comptabilité, ou pour Deborah, en 6ème informatique, ou encore pour Claudine, future régente en maths, qui a souffert de malaria.

Jean-Marie Vianney (prénom) étudiant en agriculture, a eu aussi des problèmes de santé, mais va tenter de récupérer, aidés par ses amis du football qui s’étaient déjà cotisés jadis pour ses études.

Eugénie, future régente en maths et langues, a souffert de problèmes dentaires en plus de la malaria. « II n’y avait pas assez de matériel au centre de santé, dit-elle, et j’ai dû aller à l’hôpital ».

Mais cela n’a pas diminué leur courage, ni leur créativité, même si le second trimestre (Pâques à fin juillet) a été long ! Le dessin de Donatien

Ainsi Donatien, lui aussi en maçonnerie, nous souhaite de ‘vivre sans maladie’ et entoure sa lettre d’une jolie fresque 

Jean-Paul, qui sort de maladie, nous envoie un cœur.

Et Jean d’Amour (un prénom au Rwanda) dit, rassuré, « en fait au 2ème trimestre, je n’ai pas eu de problème de santé ».

Didier, en 4ème Physique-Chimie-Maths, est fier d’avoir encore amélioré sa cote, de 84,5 à 86,8%

Faïda, étudiante et jeune maman, poursuit un très beau parcours comme future institutrice maternelle, et nous dit se préparer à être une « professional teacher ».

Ariane Fany (en 3ème tronc commun) et Samuel-1 (76,2% en 5e Maths-Physique-Géographie) nous remercient, car ils ont déjà reçu nos réponses à leurs lettres du 1er trimestre (réponses rédigées à Ganshoren par Dorota et Gilles).

Grâce (en 5ème Chimie-Physique-Bio) et Ange (fille, en 5ème Phys-Chimie-Bio, avec difficultés de famille et santé) avaient apparemment déjà appris le décès de notre ami et trésorier Henri Canart, et nous disent leur tristesse, que Ange a dessiné en émoticones  . Le dessin de Grâce Le dessin de Ange

Samuel-2, en maçonnerie, nous dit qu’à l’école il est dans un groupe de chant et d’athlétisme.

Tous les étudiant(e)s de 6ème année – comme Kelia en maths-physique-bio, et surtout Jean-Bosco, % ce trimestre en maths-économie-informatique, ou encore Noël en construction (qui passe de 56% en 2017 à 74,7%) - nous disent leur volonté de travailler dur, car la dernière année se termine par l’examen national qui permet l’accès aux études supérieures, avec bourse d’état pour les mieux classés.

Pour ces étudiants de 6ème et tous les autres, tous nos vœux pour le 3ème trimestre !

Nouvelles de Rusatira/Kinazi

 Les 6 PETITS PROJETS ANNUELS 2018 en COURS DE REALISATION

Ce 18 août, François Habimana (de l’ONG rwandaise Aprojumap ‘facilitateur’ du Jumelage) nous a envoyé l’état des lieux des 6 petits projets retenus pour 2018 (voir discussion le 16/4 dans ‘Jumelage’ de mai)

VOICI DES PHOTOS DES 4 PETITS PROJETS 2018 DEJA REALISES :

2 projets sont encore en cours : la fabrication de 30 pupitres pour l’école primaire de Nyagisenyi et la construction d’un local pour filles adolescentes à l’école primaire de Kimuna [promotion enseignement filles]

1. DEUX CITERNES au Groupe Scolaire BUHIMBA(protection de l’environnement en évitant l’érosion par récupération de l’eau de pluie);Citerne au groupe scolaire de BUHIMBA
2. DEUX CITERNES au Groupe scolaire KOTANA(protection de l’environnement en évitant l’érosion par récupération de l’eau de pluie); Citerne au Groupe Scolaire de KOTANA
3.40 BANCS DE REFECTOIRE AU LYCEE DE RUSATIRA;Arrivée des bancs au lycée de RUSATIRA installation des bancs au réfectoire du lycée de RUSATIRA
4.30 PUPITRES au Groupe Scolaire de MAZA;Les élèves sur leurs bancs à MAZA Les pupitres au Groupe Scolairede MAZA

Beginpagina | Contact | Overzicht van de site | |

De activiteit van de site opvolgen nl  De activiteit van de site opvolgen hier het laatste maandblad   ?

Site gebouwd met SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License