Jumelage Ganshoren Rusatira
33ème année - N°10

octobre 2018

mardi 23 octobre 2018 par Webcomité

EDITORIAL

 L’Opération 11.11.11, bien organisée pour un monde juste et durable

L’Opération 11.11.11 de 2018 a vraiment été bien préparée, on le voit sur www.cncd.be (fr) ou www.11.be (nl) et dans les flyers diffusés au Petit Déjeuner du 7 mars.

Les projets soutenus en 2017, axés sur la justice sociale et le développement durable, sont bien décrits.

On trouvera ici la description des projets au Rwanda et à Rusatira-Kinazi, faisant appel aux techniques modernes d’agro-bio-écologie, aux formations, aux synergies entre partenaires avec l’accent sur l’humain.

Bruxelles & Wallonie 1er novembre

Et pour ceux qui pourraient douter de l’utilité de l’Opération, voici deux informations.

L’aide à la coopération de la Belgique a diminué en 2017, à 0,45% au lieu de 0,7% conseillé par l’OCDE.

Mais la Belgique est classée 2ème plus efficace au monde dans la lutte contre la pauvreté du Sud (voir site cncd).

Alors, oui, votre participation 11.11.11 est bien utilisée !

Gilles Labeeuw

Rapport de réunion du 27/09

 Avancée des projets : nouveau trésorier (au Nord), mutuelle de santé et arbres fruitiers (au Sud)

Présents : Arlette et Gilles LABEEUW, Monique LEBOUTTE, Agnès STIERNET et Jacques VAN NECK

Excusés :Abderhaim CHERKE, Josiane ROMPTEAU et Karima SOUISS.

1. Nouvelles de Rusatira et des étudiants parrainés

Reçu le 14/09 un e-mail de François (chargé du suivi des jumelages) avec notamment des réponses aux questions posées lors de notre réunion du 28 août :

  • financement des plants d’arbres fruitiers à Macunda

L’aide de 500 € demandée à notre comité aidera la coopérative ’Dukundumurimo’ (Aimons les gens) pour l’achat de 2.143 plants (+/- 1607 €). C’est une des coopératives créées par Aprojumap, puis devenue autonome, l’intervention de l’Aprojumap se limitant à encadrer l’accompagnement. Cette coopérative fournira ces plants gratuitement à 176 ménages de Macunda, à condition que les familles signent un contrat par lequel elles s’engagent à entretenir convenablement les arbres fruitiers (mise en place de l’intrant, arrosage, mise en place des tuteurs,…) et par lequel le Secteur Rusatira (commune) s’engage à assurer un suivi comprenant : la formation, la fourniture d’intrants, la visite régulière des arbres plantés, les conseils en cas de problèmes. Le village de Macunda sera un village pilote, le secteur veut étendre le projet dans d’autres villages prochainement.

Les membres de la coopérative sont d’accord sur le systèeme, ils sont fiers d’avoir contribué à leur communauté comme eux ont été soutenus par Aprojumap et le secteur. Notre comité marque son accord pour cette aide de 500€, le virement sera fait

  • Mutuelles de santé

François nous remercie de prendre en considération ce souhait du comité local pour les actions menées par le jumelage soient toujours utiles à la population concernée. Le comité a programmé une réunion pour pouvoir sélectionner les personnes méritant cette assistance sociale et payer leur cotisation avant le 30 septembre car ceux qui paieront les frais de mutuelle après cette date devront attendre un mois pour bénéficier du service médical (décision du ministère rwandais de la santé).

Reçu un e-mail d’Eugène (APROJUMAP) remerciant pour le virement de 2485 €, correspondant à :

  • 1 570 € pour le minerval du 3ème trimestre des 20 étudiants du secondaire parrainés,
  • 600 € pour le repas de midi du 3ème trimestre de 92 élèves de l’enseignement de base
  • 240 € pour la prime de fin d’études secondaires des 6 étudiants ayant terminé leur 6ème en 2017.
  • 75 € pour l’achat d’artisanat rwandais.

2. Choix d’un nouveau trésorier

Jacques Van Neck s’est présenté à notre comité, il sera officiellement notre trésorier après le vote à l’AG extraordinaire du 6 novembre. Merci à Jacques pour cet engagement.

3. Activités d’automne

  • Marché annuel du 8 septembre : comme chaque année une petite partie de passants s’arrête au stand, mais il y a parmi eux quelques personnes vraiment intéressées. Tous les flyers du petit déjeuner ont été distribués et expliqués, de même que les flyers sur le Jumelage, la Promenade de la Solidarité, et d’anciens numéros du mensuel. Nous avons fait connaissance d’une dame rwandaise qui nous a très bien aidé au stand, et a joué du tambour avec une autre dame rwandaise.

Recette 144,75 € dont 43,75 € d’artisanat, bénéfice 120 €. Merci aux personnes qui nous ont aidés.

  • Petits déjeuners de la solidarité Nord-Sud du 7 octobre : 57 inscriptions, mais il reste 10 jours. Des affiches ont été placées sur les panneaux communaux et dans les bâtiments officiels ; des flyers ont été distribués dans le quartier près des Tarins, l’annonce a été faite sur le site web du jumelage, sur celui de la commune et sur quelques facebook.

L’horaire pour transporter le matériel et installer la salle est établi ainsi que la liste des bénévoles.

Nouvelles du Rwanda et de Rusatira/Kinazi

 La circoncision pour lutter contre le SIDA, en plus de la prévention

Grâce au jumelage, nous avons pu suivre depuis 30 ans les efforts du Rwanda par rapport au SIDA.

En 1986, Médecins sans Frontières s’inquiétait de son progrès dans les villes (cf Jumelage de 1987, allez à la page 5/34). Depuis, des progrès considérables ont été faits, via l’information, la sensibilisation, la prévention, les soins, dans l’ensemble du monde, comme le rapporte l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) en 2018 [1].

sensibilisation aux élèves de Rusatira 1991

Le rôle des centres de santé a été primordial [photo : sensibilisation aux élèves de Rusatira, 1991].

Aujourd’hui, le Rwanda est un des rares pays d’Afrique où la trithérapie anti-sida est gratuite.

Le nombre de personnes infectées est stable (faible mortalité) avec 210.000 sur 14 millions d’habitants, le nombre d’infections a été divisé par 4 depuis 1992 [2].

évolution du HIV VIH 1990 2016

Mais c’est aussi grâce à la participation courageuse de la population rwandaise, surtout adolescente, que la maladie régresse. Car la prévention a pris une voie peu connue en Europe : la promotion de la circoncision.

La mesure permet d’éviter plusieurs maladies, pas uniquement le SIDA, en supprimant certains nids à microbes et virus. La mesure est encouragée à grande échelle par l’OMS et est appliquée notamment dans 18 pays d’Afrique (20 millions de circoncisions de 2009 à 2015 1), mais elle exige une série de précautions :

  • informer que la protection n’est que partielle (de 38 à 66%, cf les 2 liens [3]

et [4]) et que la prévention reste indispensable ; mais il y a parfois de terribles confusions, qui rendent difficiles les statistiques après opération ;

  • demander évidemment l’accord des personnes concernées, car c’est leur corps qui est concerné ;
  • se faire dans un environnement médicalisé, para-médical ou en tout cas supervisé médicalement.

Les liens du Jumelage nous ont permis de mieux découvrir cette action dans les pays du Sud, voici comment.

C’est d’abord une infirmière coopérante qui nous en parle, après avoir vu la participation d’élèves des écoles.

Une autre infirmière ex-coopérante, nous a dit avoir rencontré la circoncision aussi au Congo RDC.

Une maman rwandaise de Belgique nous dit que ses garçons ont aussi passé cette étape ; pour être sûre de la bonne technique médicale, elle a demandé conseil à un beau-frère rwandais musulman.

Sur internet, on voit que le Rwanda a aussi noué des contacts en 2013 avec des spécialistes israëliens, pour une méthode simple (Prepex) applicable à 700.000 hommes, sous la surveillance des centres de santé [5].

Enfin, Isabelle, la présidente du comité de Jumelage rwandais, nous dit « concernant les informations sur la circoncision, pour le moment il n’y est pas un grand problème, parce que les sensibilisations se font partout dans le pays. Pour les jeunes scolarisés, les agents des hôpitaux viennent aux écoles pour les vacciner d’abord contre le tétanos. Puis, ils leur donnent rendez-vous au centre de santé ou autre endroit choisi pour la circoncision proprement dite, cela gratuitement ».

Nouvelles de Rusatira, du Rwanda et du Sud

 Opération 11.11.11 : des projets sociaux et respectant l’environnement

Du 1er au 11 novembre l’Opération 11.11.11 redémarre, portée par près de 90 ONG belges de solidarité internationale – dont l’ADA et VSF dont on parle ci-dessous.

Vous pourrez y participer en achetant les produits 11.11.11 comme :

  • des sachets de cacao bio et équitable (6 € / sachet)
  • des cartes de vœux (10 € le paquet de 10)
  • des recettes de cuisine (15 € le nouveau livret)
  • et le Calendrier du monde (20 €).

Voici 2 exemples parmi les 50 projets contre la pauvreté dans les pays du Sud aidés par 11.11.11.

1. Le projet LIVE à Rusatira (ADA-Aprojumap) : avec formation en agroécologie à Gembloux

Le projet LIVE (Lutte Intégrée contre la Vulnérabilité et l’Exclusion), piloté par l’ONG belge ADA et réalisé par l’ONG Rwandaise APROJUMAP dans 4 secteurs du Rwanda dont Rusatira-Kinazi, nous en avons déjà parlé à son démarrage et à son 1er bilan annuel (cf Jumelage mai 2018).

A partir de la 2ème année (sur 5), le projet LIVE a prévu la formation aux bio-technologies les plus récentes, qui seront diffusées via des moniteurs au sein des pré-coopératives (4 à Rusatira).

agroécologie à Gembloux

L’agronome responsable de cet aspect du projet, Cyprien Ugirumurera, suit à cet effet un stage intensif de 14 semaines en agroécologie familiale à Gembloux (brochure en cliquant sur l’image).

La formation comporte beaucoup de travaux pratiques et d’échanges avec d’autres agronomes des pays du Sud, y compris un stage de 4 jours en exploitation … hélas le même jour que notre réunion du 27/9.

Nous espérons que ce n’est que partie remise, et que nous pourrons rencontrer Cyprien et mieux comprendre l’action de ADG Aide au Développement Gembloux, une des 90 ONG de 11.11.11.

2. Le projet Biogaz (VSF) : engrais et source de chaleur au sud du Rwanda

Au Rwanda, Vétérinaires Sans Frontière (VSF), une des 90 ONG de 11.11.11, mise sur un matériau inhabituel pour aider les petits agriculteurs : le biogaz ! C’est un projet à grande échelle car VSF a obtenu la collaboration des autorités pour soutenir la construction de plusieurs centaines de bio-digesteurs dans 3 districts du Rwanda, dont Huye (le district de Rusatira-Kinazi).

Un bio-digesteur est une simple construction en briques, enterrée à quelques mètres sous le sol (voir photo de l’installation, avec le bac d’entrée / pillage, les tuyaux et le digesteur souterrain ; source : ww.cncd.be/…).

JPEG - 113.3 ko

Alimentée par la bouse des vaches et les déjection humaines, l’installation convertit la matière organique en gaz méthane ou ’biogas’ par l’action de bactéries (qu’il faut gérer). Ce biogaz peut être utilisé pour cuire des aliments ou éclairer les habitations. Le reste est utilisable comme engrais.

Cette solution présente de multiples avantages en matière de santé, d’environnement et de revenus de familles. En effet, la cuisson traditionnelle exige beaucoup de bois, ce qui est de moins en moins possible pour éviter la déforestation. La cuisson se fait dans la maison, causant de multiples problèmes respiratoires surtout aux enfants en bas âge. Ici, le matériau de base est à portée de main, bouse ou déjections, et fournit la chaleur de la cuisson, l’éclairage et de l’engrais.

Mais l’investissement de départ est énorme, 595 euros, et n’est possible que grâce au subside du gouvernement rwandais (jusque 80%), au cofinancement de la Coopération belge …

et grâce à votre appui avec l’Opération 11.11.11 !.

[1] Voir le rapport OMS (organe des Nations-Unies, WHO en anglais) sur -www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/hiv-aids

[2] Voir les données www.unaids.org/fr/regionscountries/regions www.unaids.org/sites/default/files/media_asset/UNAIDS_FactSheet_fr.pdf

[3] Voir par ex. wikipedia fr.wikipedia.org/wiki/Circoncision_et_sida

[4] www.arcat-sante.org/a/articleJDS/741/Circoncision_et_contamination_par_le_VIH_Un_outil_de_lutte_parmi_d_autres

[5] voir //infos-israel.news/nouveau-dispositif-israelien-qui-permettra-de-circoncire-700-000-rwandais-pour-prevenir-le-vih-sida/


Accueil du site | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site notre mensuel est ici   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License