Jumelage Ganshoren Rusatira
Het maandblad Jumelage nr 7-8 van zijn 29ste jaar

Juli-Augustus 2014

dinsdag 19 augustus 2014 door Webcomité

„sorry, dit artikel is niet vertaald; Hieronder gaat het originele in het Frans.”

A NOTER A VOTRE AGENDA :

  • LUNDI 25 AOÛT 2014 à 19h30, à la Villa, place Guido Gezelle, 26
  • réunion du comité de jumelage et sympathisants avec à l’ordre du jour :
    • Nouvelles de Rusatira, des étudiants parrainés et bourses d’études
    • Projet «Chez les Marraines de Rusatira»
    • Mise au point des activités d’automne
    • ADA et divers

DIMANCHE 14 SEPTEMBRE Marché annuel stand du jumelage haut rue Sorensen

MARDI 30 SEPTEMBRE 20h à LaVilla : rencontre avec Damien Vandermeersch qui présentera son livre «Comment devient-on génocidaire ?» voir ci-dessous

DIMANCHE 5 OCTOBRE de 8h30 à 11h aux «TARINS» : petits déjeuners de la solidarité Nord-Sud au profit de 11.11.11 voir ci-dessous

SAMEDI 29 NOVEMBRE 19h30 à ND de Lourdes Jette : SOLIDARI’CHOEURS 3 chorales chantent pour le Jumelage (détails dans le prochain mensuel)

 DU PAIN AU MAÏS DES VACANCES à la meilleure CONNAISSANCE DU MONDE

«Avez-vous du pain au maïs ? C’était délicieux au village de montagne où nous étions l’an passé.». Mais la boulangère, habillée en costume traditionnel, donne une drôle de réponse à notre question innocente. «Non, nous n’en faisons pas. Les gens du village étaient obligés de manger du pain au maïs pendant la seconde guerre mondiale, et depuis lors, ils n’en veulent plus, cela leur rappelle une période dure et triste».

Voilà, encore une chose que nous ignorions de ce pays, encore une découverte pour mieux comprendre la vie des gens. Avec la seule manière possible : se renseigner, poser des questions, tenter de comprendre les périodes de joie et les évolutions plus difficiles. Et c’est dans cet esprit que nous vous proposons ce numéro de Jumelage.

Découvrons d’abord ici les initiatives du comité de jumelage rwandais et de l’APROJUMAP pour lancer les petits projets 2014 et préciser au mieux le projet ‘Chez les Marraines de Rusatira’.

Découvrons ensuite une rubrique rose ici : François Habimana se marie, unissant modernité et tradition.

Informons nous déjà c’est ici sur Damien Vandermeersch et son livre «comment devient-on génocidaire ?», qui démontera le 30/9 les mécanismes qui peuvent pousser tout homme, là-bas ou ici, vers l’inhumanité.

Et préparons-nous bon appétit à (re)découvrir le 5 octobre ce que sont les produits équitables et locaux, qui permettent de garantir un soutien financier aux paysans du sud comme aux artisans d’ici.

Bonne lecture, bonnes découvertes du monde !

G. L.

 Choix des petits projets à Rusatira et activités de rentrée à Ganshoren

Rapport de la réunion du 23 juin 2014:

Présents : Arlette et Gilles LABEEUW, Monique LEBOUTTE, Léo et Claude MORTIER, Karima SOUISS, Marc VERMYLEN et Cécile Vincke.

Excusés : Henri CANART et Gwenaëlle LEGRAND.

1. Nouvelles de Rusatira, des étudiants parrainés et des bourses d’études remboursables

  • Reçu via l’APROJUMAP et Gwenaëlle tous les documents demandés au comité de jumelage de Rusatira (tout est en ordre) :
    • Les demandes détaillées des petits projets à soutenir en 2014 avec les devis ;
    • les pièces justificatives des dépenses des petits projets 2013, y compris les toilettes du centre de santé aidées en 2012.
    • les pièces justificatives des salaires des 3 monitrices de santé en 2013.
  • Le trésorier versera le minerval pour le troisième trimestre des 14 étudiants parrainés par le comité ;
  • Pour les bourses d’études remboursables, le comité demandera les noms des étudiants pouvant bénéficier d’une bourse d’études afin de faire les virements début septembre, date de la rentrée académique pour les études supérieures.

2. Projet «Chez les Marraines de Rusatira»

Luk Cannoodt rentre en Belgique fin juin et reprend son travail en Belgique. Quid après ? [le comité a rencontré Luk Cannoodt à Bruxelles le 10/7 Luk Cannoodt - il retourne définitivement au Rwanda en octobre, où il continuera à s’occuper du projet avec l’aide de Hugo Devlieger].

Le comité doit reprendre contact avec Rusatira, notamment avec Béata pour connaître sa participation avec le centre de santé au projet et redemander au secrétaire de district la confirmation de l’attribution de la maison à rénover pour ce projet [voir ci-dessous].

3. Choix des petits projets

Sur les 7 projets présentés par 7 écoles, le comité en a retenu 5. Les projets sont très bien présentés et très utiles à la population, mais notre budget ne permet pas de les soutenir tous. Nous avons tenu compte des observations faites par le comité de jumelage de Rusatira-et de l’APROJUMAP, de la quote-part du bénéficiaire et avons privilégié les écoles qui n’avaient pas été soutenues ces dernières années. Sont aidés:

  • Le groupe scolaire de Maza pour la construction de latrines : l’école a souligné le problème d’insuffisance de latrines suite à celles qui se sont effondrées et suite à l’augmentation de son nombre d’élèves. Le devis est très détaillé, Le coût 1.600.00 FRW L’école participe pour 650.000FRW et notre aide est de 950.000FRW. [±1.080 €].
  • Le Lycée de Rusatira pour l’achat d’une citerne : Suite au manque d’eau dans la région pendant des semaines, les élèves font souvent le trajet à pied pour aller puiser de l’eau. une citerne coûte 600.000 FRW, l’école participe pour 200.000 FRW et notre part est de 400.000 FRW [±465 €].
  • Le groupe scolaire Gary Scheer pour l’achat d’une citerne : les élèves partagent la même source d’eau avec les paysans environnants et cela cause quelques fois des retards en classe. Coût du projet 966.000 FRW L’école participe pour 150.000 FRW et notre part est de 816.000 FRW [±930 €].
  • Le groupe scolaire de Gafumba pour l’achat de 48 pupitres et 3 étagères : vu l’augmentation des élèves, 4 à 5 élèves partagent un pupitre. Coût 1.326.000 FRW. L’école participe pour 507.000 FRW, notre part est de 819.000 FRW [±935 €].
  • L’école primaire de Remera pour l’achat de 8 tables-bureaux et de 15 chaises : les salles de classe n’ont ni chaise, ni bureau pour l’enseignant Coût 385.000FRW. L’école participe pour 45.000 FRW et notre aide est de 340.000 FRW [±390€]. L’école avait aussi demandé notre aide pour la construction de douches pour apprendre aux enfants à se laver.

N’ont pas été retenus : la restauration d’un toit d’école (projet trop important) et l’achat de pupitres pour l’école de Gitovu (école soutenue en 2010, et d’après le comité de Rusatira et l’APROJUMAP, la situation de 3 enfants par pupitre est ‘tenable’) [Tous les virements ont été effectués par le trésorier]

4. Bilan de l’activité de juin, mise au point des activités d’automne

  • Rencontre avec Thierry van Zuylen : peu de personnes étaient présentes (14), mais soirée conviviale; Thierry était content de sa présentation et les personnes présentes ont trouvé le sujet intéressant.
  • Pour les activités d’automne, pas de grands changements depuis la réunion de mai (voir mensuel n°6), cette année le comité ne participera pas aux fêtes de la francité, le contenu est différent (par manque de personnel en ce début d’année et moins de subside pour cet événement). Le comité a surtout discuté de la soirée «solidari’chœurs», concert de chorales du 29 novembre : affiches, aide à demander à la commune, rôle de chacun …

 Réunion du comité de jumelage rwandais : petits projets 2014 mis en route & Chez les Marraines

Nouvelles de Rusatira :

François Habimana, chargé du suivi des jumelages à l’APROJUMAP, nous donne des nouvelles par e-mail.

1. Préparation de la réunion, inconvénients de la saison sèche (e-mail envoyé le 28 juillet) :

«…. Nous vous remercions pour ce financement important aux petits projets 2014 de Rusatira-Kinazi [les 5 écoles soutenues sont]. Votre trésorier a déjà effectué le transfert d’argent et comme ça les activités de ces projets vont bientôt démarrer. Demain dans l’avant midi, il y aura une réunion du comité et des bénéficiaires de ces projets pour examiner ensemble les modalités pratiques de la mise en exécution. Dans l’après-midi, on continuera avec le comité de pilotage du projet Chez les Marraines. […]

Chez nous, les enfants sont en vacances d’été, une petite période de deux semaines. Nous sommes en pleine saison sèche, le climat est chaud avec beaucoup de poussières partout. Cette fois ci, il y a quelques fois du vent, ce qui ne fait que toujours le climat est sec.

Encore une fois je vous remercie pour votre travail aux biens des habitants du jumelage.»

2. Résumé de la réunion : petits projets, représentativité du comité … (e-mail du 5 août)

« La réunion du comité de Rusatira a été tenue en date du 29 juillet. Permettez-moi d’abord de vous envoyer les meilleures salutations des membres du comité et plus particulièrement celles du nouveau Secrétaire Exécutif de secteur de secteur Rusatira. Bien entendu, nous avons parlé sur les différents points :

  • Vu qu’il y a des étudiants qui font encore des examens jusque fin août, la liste des bénéficiaires du crédit bourse sera rétablie en septembre.
  • Nous vous remercions de cet effort remarquable accordé presque à tous les petits projets proposés.
  • Nous avons ainsi pensé à restructurer le comité de jumelage afin qu’il représente toute la population de la zone du jumelage. On a souligné qu’il faut un représentant dans chaque secteur d’activité publique dont le secteur administratif, éducation, santé, religieux, coopératives, et dans des groupes cibles comme la jeunesse et handicapé.

3. Réflexion/organisation du comité pour le projet «Chez les Marraines de Rusatira» (suite de l’e-mail)

Concernant le projet Chez les Marraines de Rusatira, nous vous remercions de l’effort que vous mettez à ce dossier. Dans des discussions avec le comité de pilotage, les participants ont montré une inquiétude qu’une période de 2 ans pour ce projet est une courte durée pour que les autorités locales puissent prendre la relève des actions du projet clôturé. Il peut même y arriver qu’un orphelin guidé dans le centre chez les marraines passe cette période de 2 ans sans trouver une famille pour l’adopter. De l’autre côté, ce n’est pas évident de donner l’espoir de vie à un vieillard et lui laisser après 2 ans. Les AGR, le bétail, les champs de plantation, ou même d’autres activités développées au cours du projet ne seront même pas plus évoluées à l’état où ils peuvent assurer la continuité de l’action sans d’autres fonds à utiliser dans le fonctionnement du centre.

Les participants ont proposé:

1. Il faut qu’il y est un projet d’une longue durée dont le jumelage et autres partenaires prennent en main et chercher toujours des fonds de fonctionnement du projet auprès des bailleurs des fonds,

2. Au cas où le projet ne peut pas dépasser 2 ans, les participants ont proposé de ne pas créer un centre d’accueil mais d’aider ces gens dans leurs ménages comme dans le cadre d’appuyer le service des affaires sociales des secteurs. Ce point est pertinent pour le projet, il sera facile au comité de pilotage de présenter le projet au district et même à la communauté lorsqu’on parlera d’un projet de durée non déterminée où même limitée à une longue durée. Les participants ont limité des discussions sur le premier point car ils ne veulent pas commencer et arrêter dans une courte durée. En assurance de la continuité de l’action, ça sera facile d’obtenir l’accord de rénover la maison et même des parcelles et procéder aux activités de réhabilitation.

Le comité de pilotage du comité est reconstitué comme suit : les 2 Secrétaires Exécutifs de secteur ;Rusatira et Kinazi, le chargé des affaires sociales de secteur, le représentant des veuves, la titulaire du centre de santé de Rusatira, Umubano Impore Asbl, APROJUMAP.

[Le projet sera adapté en conséquence, avec l’aide de Luk Cannoodt et Hugo Devlieger].

 François Habimana épouse Marie-Chantal Mukandebe

Nouvelles (roses) de Rusatira :

(e-mail envoyé le 15/8. Tous nos vœux de bonheur au jeune couple !)

Chers amis, bonjour,

Merci beaucoup pour les voeux du mariage.

Hier, c’étais le mariage civil. le mariage de François Habimana

Très bientôt, c’est la remise de la dot et mariage religieux à la cathédrale dans l’après midi.

Je tiens toujours à vous.

Que Dieu vous garde.

Restons ensemble dans la prière.

Francois

 Damien Vandermeersch parle de son livre « Comment devient-on génocidaire ? »

Mardi 30 septembre à 19h30 à La Villa,

Le mardi 30 septembre à 19h30, Damien Vandermeersch, ex-juge d’instruction des procès Rwanda en Belgique, vient à La Villa présenter son livre «Comment devient-on génocidaire ?» Damien Vandermeersch

On trouvera le résumé sur le site du GRIP http://www.grip.be/fr/node/1129

C’est un livre remarquable par son analyse de la situation des différents acteurs, par son ouverture d’esprit et son sens de l’objectivité, qui donnent l’occasion de réfléchir sur notre rôle de citoyen à l’esprit critique, lorsque l’inhumanité s’abat sur un coin du monde.

Comment résister à un processus collectif qui conduit à l’extrême, lorsque l’appareil d’état et les médias véhiculent une information de haine réductrice ?

Comment peut-on en arriver à tuer son voisin, dans un contexte historique, politique, socio-économique donné ?

Sommes-nous à l’abri d’un tel cataclysme ?

Et surtout, quel rôle peut jouer la Justice ?

 Petits déjeuners de la Solidarité Nord-Sud

Dimanche 5 octobre, 8h30-11h, aux Tarins, av. Mathieu de Jonge 42

Le dimanche 5 octobre, vous êtes tous invités de 8h30 à 11h aux «Petits Déjeuners de la Solidarité Nord-Sud», organisés comme chaque année par la commune de Ganshoren au pavillon des Tarins, en collaboration avec le Comité de Jumelage et le Wereldwerkgroep.

Les produits du commerce équitable et les produits des artisans locaux vous permettront de déjeuner, pour un prix d’entrée démocratique de 6 € (3 € pour moins de 12 ans), au profit des projets de l’Opération 11.11.11 fr. et nl. petits déjeuners Nord-Sud


Beginpagina | Contact | Overzicht van de site | |

De activiteit van de site opvolgen nl  De activiteit van de site opvolgen hier het laatste maandblad  De activiteit van de site opvolgen Archieven   ?

Site gebouwd met SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License