Jumelage Ganshoren Rusatira

Editorial : 23 mars, Pie Tshibanda, un appel à la réflexion au nord et au sud

lundi 4 février 2019 par Gilles Labeeuw

Je viens de visionner une interview de Pie Tshibanda, qui viendra présenter son spectacle ‘Je ne suis pas sorcier’ le 23 mars

(interview Muntu Kongo, www.youtube.com/watch?v=MjMlyYCgphk )

Et comme on le lira par ailleurs, c’est vrai que son appel à la réflexion est très fort, même si la situation de pays à pays peut varier.

Pie Tshibanda

Pour une plus juste répartition des biens de la terre, il rappelle que 60% de la population des pays d’Afrique a moins de 18 ans, et que le besoin d’écoles est immense [on verra ci-dessous qu’on y travaille).

Et il rappelle qu’il faut mieux rémunérer les enseignants, souvent payés moins de 60 euros/mois.

Il pose la question d’un meilleur contrôle des naissances si l’on veut résoudre les problèmes d’enseignement, santé, emploi, pension.

Il ajoute « le pêcheur sénégalais, qui ne prend plus rien après le passage du chalutier qui a raclé tous les fonds, migrera en Europe pour réclamer son dû, faute de qualité de vie dans les pays du Sud ».

Pie Tshibanda dit tout cela avec humour et des exemples concrets. On en profitera le 23 mars !

Gilles Labeeuw.


Accueil du site | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site notre mensuel est ici   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License