Jumelage Ganshoren Rusatira

Abréviations dans le mensuel

vendredi 1er septembre 2017.

(à la demande de diverses personnes dont Marguerite Mannaert)

(par ordre alphabétique)

 ADA

Auto-Développement Afrique, nom pris depuis 2010 par l’ASBL belge « Association Belgique Rwanda » (ABR) créée le 21 mars 1966. Le nom a été modifié pour permettre aussi des projets dans d’autres pays, comme le Burundi et le Congo RDC. En néerl. « Zelfontwikkeling Afrika » (ZOA).

Le site web s’appelle donc www.ada-zoa.be

Le numéro de la Banque carrefour des Entreprises est 0408.095.925.

 AGR

Activités Génératrices de Revenus, acronyme que l’on trouve souvent dans les textes relatifs à la coopération, depuis la fin des années 1990.

 APROJUMAP

Association de Promotion des Jumelages et de l’Amitié entre les Peuples

C’est une ASBL rwandaise créée par Eugène Niyigena pour soutenir des projets de développement au Rwanda, en relation avec des Jumelages et des liens d’amitiés avec l’Europe

 COFORWA

Pour desservir les collines, le père Sylvan Bourguet a créé en 1972 la COFORWA (Compagnons Fontainiers Rwandais) pour réaliser des adductions d’eau, des aménagements de source, des formations à la gestion de l’eau. Cette ONG rwandaise, gérée par des Rwandais, a bien grandi et se présente sur le web http://www.coforwaasbl.org/index.php

 DGD

c’est l’abréviation utilisée en 2017 pour la direction générale en charge (notamment) de la coopération au développement, au sein du Service public fédéral Affaires étrangères (jadis Ministère des Affaires étrangères). Le nom de cette direction a souvent changé : c’est aujourd’hui (2017) « Direction générale Coopération au Développement et Aide humanitaire » (abrégé en DGD en français ; en néerlandais DGD ou parfois DGOS), après avoir été « Direction générale du Développement » (DGD), et avant cela « Direction générale de la Coopération au Développement » (DGCD, en nl ABOS).

 LIVE

Acronyme du projet « Lutte Intégrée contre la Vulnérabilité et l’Exclusion », piloté en Belgique par l’ADA et réalisé au Rwanda par l’APROJUMAP, de avril 2017 à avril 2022 (projet de 5 ans, car l’ADA a été reconnue comme ONG programme par la DGD en 2016). Le projet est présenté dans le nos de juin 2017 (général) et juillet-août 2017 (chiffres pour Rusatira-Kinazi).

 NDLR

Note de la rédaction (cette abréviation est au Petit Larousse)

C’est-à-dire une note ajoutée, par la rédaction d’un périodique, à un article reçu d’un auteur extérieur à la rédaction. Le projet est présenté dans le numéro

 ONG

Organisation non gouvernementale. Cette abréviation est au Petit Larousse, qui précise « organisation financée essentiellement par l-des dons privés et qui se consacre à l’aide humanitaire ». Il faudrait ajouter – surtout – que cette organisation est indépendante des états, et se consacre aussi à la coopération au développement (qui est moins une « aide » qu’une « coopération »).

 WASAC

C’est en 1939 qu’une compagnie, REGIDSEO, est chargée de l’adduction d’eau potable au Rwanda. Elle changera de nom : ELECTROGAZ de 1976 à 2008 (eau, électricité, gaz) puis EWSA (Energy, Water and Sanitation Authority) en 2008, qui créé 2 sociétés publiques REG (Rwanda Energy Grou = gaz, électricité, méthane du gaz Kivu, etc) et WASAC (WAter and SAnitation Corporation) pour la gestion, la distribution, l’entretien, la facturation et l’assainissement de l’eau.


Accueil du site | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License