Jumelage Ganshoren Rusatira
34e année – n°2

février 2019

dimanche 3 février 2019 par Webcomité

EDITORIAL

 23 mars, Pie Tshibanda, un appel à la réflexion au nord et au sud

Je viens de visionner une interview de Pie Tshibanda, qui viendra présenter son spectacle ‘Je ne suis pas sorcier’ le 23 mars

(interview Muntu Kongo, www.youtube.com/watch?v=MjMlyYCgphk )

Et comme on le lira par ailleurs, c’est vrai que son appel à la réflexion est très fort, même si la situation de pays à pays peut varier.

Pie Tshibanda

Pour une plus juste répartition des biens de la terre, il rappelle que 60% de la population des pays d’Afrique a moins de 18 ans, et que le besoin d’écoles est immense [on verra ci-dessous qu’on y travaille).

Et il rappelle qu’il faut mieux rémunérer les enseignants, souvent payés moins de 60 euros/mois.

Il pose la question d’un meilleur contrôle des naissances si l’on veut résoudre les problèmes d’enseignement, santé, emploi, pension.

Il ajoute « le pêcheur sénégalais, qui ne prend plus rien après le passage du chalutier qui a raclé tous les fonds, migrera en Europe pour réclamer son dû, faute de qualité de vie dans les pays du Sud ».

Pie Tshibanda dit tout cela avec humour et des exemples concrets. On en profitera le 23 mars !

Gilles Labeeuw.

↑ début de l’article ↑

Rapport de la réunion du 14/01/2019

 Suite des échanges de vœux, voyage de Gwenaëlle à Rusatira, et soirée Tshibanda

Présents : Arlette et Gilles LABEEUW, Monique LEBOUTTE, Josiane ROMPTEAU, Agnès STIERNET et Jacques VAN NECK

Excusé :Abderrahim CHERKE

1. Nouvelles de Rusatira/Kinazi

Notre comité a reçu le 23 décembre un e-mail de François Habimana, chargé du suivi des jumelages pour l’APROJUMAP, avec les vœux :

« Le comité de jumelage de Rusatira et de l’APROJUMAP nous vous souhaitons une joyeuse fête de Noël et du nouvel an 2019. Qu’elle apporte du succès dans tous les domaines, pour toutes les familles des membres du comité de jumelage, ainsi qu’aux amis du jumelage à la population de Ganshoren, avec une santé saine et plus d’amour pour l’humanité »

Les cartes de vœux envoyées par Ganshoren aux responsables de Rusatira et Kinazi, du Jumelage et de l’Aprojumap ont été reçues et distribuées par Eugène Niyigena, qui nous remercie et nous écrit :

« Tout le monde a été réjoui du fait que, entre autres signatures sur les cartes, il y a celle du nouveau Bourgmestre en l’occurrence Monsieur Pierre Kompany »

2. Voyage scolaire de Gwenaëlle au Rwanda (30/3 au 4/2019)

Dans le même mail, il nous parle aussi du matériel scolaire utile que pourrait apporter Gwenaëlle et ses élèves lors de lors voyage au Rwanda : sacs à dos, crayons, affiches pour faciliter les enfants à apprendre, kit de géométrie, ballons de foot,… ou toute autre proposition de matériel utile aux élèves.

A Rusatira/Kinazi, il y a 17 écoles : 10 écoles maternelles et primaires, 5 groupes scolaires d’éducation de base (mat, primaire et secondaire) et 2 écoles d’internat.

Le comité a décidé de prévoir une « boîte » par école aves du matériel à partager entre les différentes classes : mappemonde gonflable ; équerre, rapporteur et compas pour le tableau ; ballon de foot et pompe, des fiches didactiques (cycle de l’eau, anatomique, …) des bics…

D’autre part, le comité prévoit d’écrire en kinyarwanda une carte postale pour chacune des 121 familles du projet LIVE (projet social pour familles très démunies), et de leur donner une large bougie (pas d’électricité dans leur maison).

3. Soirée du jumelage du 23 mars avec le spectacle de Pie Tshibanda

Publicité : le projet d’affiche est fait, nous attendons l’accord de la commune, les affiches seront placées sur les panneaux communaux, dans les bâtiments communaux et les logements sociaux, les lieux de cultes, les centres culturels du Nord-Ouest.

Un article est fait pour le prochain « info-Ganshoren », la demande est faite pour mettre l’événement dans l’agenda du bulletin des centres culturels du Nord-Ouest. Demande est faite à la commune pour un article dans « Vlan » et Catherine l’inscrit sur le site « Que faire à Bruxelles ».

Une invitation « Save the date » a été faite et envoyée aux contacts par e-mail et aux sympathisants pour faire suivre et mettre sur facebook. Une invitation sera envoyée à chaque échevin et conseiller communal.

Salle : La disposition de la salle a été choisie, il faudra en discuter avec la responsable du hall des sports. Pour la sono on dispose du matériel nécessaire, il faut prévoir un rendez-vous avec Pie Tshibanda et technicien pour tout mettre au point.

Bar et restauration : le choix des boissons (eau, limonade, jus, sirop de maraccuja, bière, vin blanc et rouge, café, thé) et de la nourriture (sandwichs, tartes et sambusas) a été fait et les prix ont été établis. Des jetons seront vendus au prix de 1 € et serviront a payé les boissons et la nourriture.

Suite à la prochaine réunion.

. ↑ début de l’article ↑

Nouvelles de Rusatira - Kinazi

 Voici LES 10 NOUVEAUX étudiant.es parrainé.es du secondaire supérieur en 2019 : Soit 23 au total !

Ce 17 janvier François Habimana nous a envoyé la liste des 10 nouveaux étudiants du secondaire supérieur sélectionnés pour le ‘parrainage minerval’. Il s’agissait de remplacer les 7 jeunes ayant fini leur cycle, plus 3 pour passer de 20 à 23 parrainés. Le comité de Jumelage rwandais avec l’Aprojumap a fait sa sélection le 16 janvier, sur 36 dossiers rentrés, selon les critères pauvreté, capacités selon l’examen national, parité filles/garçons, etc. Voici ce que nous dit François :

Rosine : Enfant adoptive depuis ses premières années. Elle ne connait ni sa mère ni son père pas même d’autre personne de sa famille. Elle vit avec une vieille maman qui a accepté de la prendre en charge comme son enfant lorsqu’elle était rejetée. Elle a été soutenue par Ganshoren en school feeding’ depuis la première année, elle est orientée en 4ème section computer applications.

Clément : Orphelin de père. Sa mère n’est plus capable de lui payer les frais scolaires. Après le décès de son père, il a eu des perturbations dans les études à cause du manque de minerval. Même dans les examens de fin d’année, il y a 3 examens qu’il n’a pas faits car il était renvoyé à la maison pour chercher le minerval. Il étudie en 4ème année au Groupe scolaire Néri Gisagara en physique-chimie-maths.

Protogène : Orphelin de père et mère. Il loge chez les voisins. C’est son école (GS Buhimba) qui s’est chargée de lui offrir gratuitement le repas de midi sans autre espoir de trouver de quoi à manger le soir. Quelques fois il fait le transport des bagages pour trouver les frais du matériel scolaire ou d’autres besoins de base. Il a obtenu 49 points dans l’examen national. Il est orienté en 4ème au TTC Cyahinda en éducation. Le comité de jumelage trouve qu’il sera avantageux pour lui d’étudier dans une école d’internat sans problème de logement ou de quoi à manger. Aussi, c’est une belle occasion d’être orienté comme futur éducateur.

Parfaite : Orpheline de père et mère. Elle vit chez sa grand-mère. C’est elle qui s’est arrangée pour lui trouver le minerval en 4ème et 5ème car, elle en premier cycle du secondaire, elle étudiait au groupe scolaire Gafumba et c’était gratuit. Sa grand -mère a vendu même des champs pour que sa petite fille poursuive les études. Actuellement la vieille maman est attaquée par le cancer qu’elle se soigne souvent et elle n’est plus capable de travailler pour ses petits enfants. Parfaite termine sa 5ème année au collège en section de littérature-Kinyarwanda et Kiswahili. Le résultat de fin d’année scolaire 2018 est 60.1%. Le comité veut soutenir l’effort fourni par l’enfant, car ses études sont presque à la fin.

Ange : Orpheline de père et mère adoptive aussi par une maman qui n’est pas capable de lui payer le minerval. Elle obtenait l’assistance du jumelage dans le programme de school feeding au Groupe scolaire Gafumba. Elle a obtenu 43 points. Elle est orientée en 4ème année en section de Maths-Chimie-Biologie.

Japhet : Enfant de famille très pauvre. Il étudie dans des conditions difficiles sans même assez matériel scolaire. Il y avait même un voisin qui s’était chargé de lui payer les frais de repas de midi à son école. Il a obtenu 40 points. Il est orienté en 4ème MCE Maths-Computer-Economie.

Angélique : Enfant de famille très pauvre. Elle va étudier en 4ème en section de Mathématiques-Chimie-Biologie. Le comité l’encourage car elle a même obtenu la meilleure note : 19 points.

Patrique : Enfant de famille vulnérable et orphelin de père. Sa famille est parmi celles accompagnées dans le projet LIVE du jumelage. Il a obtenu 47 points à l’examen national et est orienté en 4ème section électricité.. 

Léandre : Enfant de famille vulnérable. Il obtenait l’assistance du jumelage dans le programme de school feeding (NDLR repas scolaires financés par le jumelage pour les plus démunis) au Groupe scolaire Maza. Il a obtenu 46 points et il est orienté en 4ème Vétérinaire dans une école agri-vétérinaire.

Diane. Elle a perdu ses parents, juste à l’âge de 3 ans. Elle a fait même un travail domestique. Elle a trouvé un bienfaiteur …, qui a financé ses secondaires inférieures au Groupe scolaire (GS) Buhimba [gratuit sauf repas, livres, costume]. Elle a réussi l’examen national et a été orientée en 4ème au GS Kibihekane TVET School [voir encadré ci-contre + photos Facebook de l’école].

Les TVET Centres de ’Technical and Vocational Education for Training’ sont des écoles de formation professionnelle et technique visant les métiers utiles et les étudiants pauvres.

Ces TVET sont aidées par la Coopération belge avec l’importante asbl VVOB (45 pers., aide au dével. pour écoles prof. et techn.) du gouvernement flamand lien VVOB TVET

TVET exempleTVET exemple {JPEG}

↑ début de l’article ↑

 A Ganshoren, PIE TSHIBANDA présentera ‘JE NE SUIS PAS SORCIER’

le 23 mars, au Hall des Sports, en soutien aux projets du Jumelage

accueil et petite restauration dès 18h, spectacle à 19h30

Après des représentations dans plusieurs pays d’Europe, au Canada et en Afrique, Pie Tshibanda revient dans son pays d’adoption pour présenter un nouveau one man show plein d’humour et de psychologie sur les cultures mêlées d’Afrique et d’Europe, du Congo et de Belgique.

Cet écrivain et conteur malicieux, né à Kolwezi de famille kasaiënne en 1951, professeur et psychologue respecté au Congo, doit se réfugier en Belgique en 1995 pour avoir dénoncé les massacres des Kasaïens au Katanga.

affiche de « je ne suis pas sorcier »

Il connut un parcours difficile, où certains le traiteront de « sorcier », responsable tout trouvé de tous les malheurs de notre temps.

Il en fera un livre et le titre de son nouveau spectacle, une vision malicieuse de notre monde, dans la lignée de Tijl Uilenspiegel ou de Candide de Voltaire, pour mieux appréhender les relations entre cultures du Nord et du Sud.

« Pie arrive, mieux que quiconque, à initier … une réflexion critique sur notre sens de l’hospitalité et de la tolérance » LIGUE FRANCAISE DES DROITS DE L’HOMME

Ce one-made-show permettra d’aider des projets concrets à Rusatira-Kinazi en 2019 : minerval de 23 étudiants démunis, bancs et citernes d’école, accès aux soins médicaux pour des personnes précarisées, projet d’agroécologie (bio, cultures mixtes, arbres fruitiers, légumes) avec l’ONG ADA

P.A.F. 20 €, -12 ans : 12 €

Réservation avant le 18 mars : par e-mail à info@ganshoren-rusatira.be tél. : 02/427.68.53

ou par virement au cpte :BE 57 0016 614 292-35 Jumelage Ganshoren-Rusatira

 A Rusatira, réussite de deux étudiants du supérieur soutenus par le système des bourses remboursables (cf le jumelage n°2 2018)

Nous avons reçu les nouvelles de Gérard Mutangana, géographe diplômé de l’université du Rwanda (bourse pour PC,photo avec sa maman),et d’Olive Umutoni, infirmière A1(bourse d’étude, fournie par les remboursements, photo à la proclamation)

Nos félicitations à tous deux !

Olive Umutoni Gérard Mutangana

↑ début de l’article ↑


Accueil du site | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site notre mensuel est ici   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License